jeudi, avril 18, 2024
AccueilAuto & MotoLa Toyota bZ4x : Un départ difficile, mais un succès en devenir...

La Toyota bZ4x : Un départ difficile, mais un succès en devenir sur le marché de l’électrique

Malgré les obstacles, la bZ4x de Toyota montre son potentiel de battre la Tesla Model Y en termes d'immatriculations.

Lorsque Toyota a présenté sa première voiture 100 % électrique, la bZ4x, tous les projecteurs étaient braqués sur cet événement mondial. La marque japonaise, déjà réputée pour ses voitures hybrides, a pris son temps avant de se lancer dans le marché électrique à grande échelle. Cependant, l’arrivée de la bZ4x ne s’est pas faite sans heurts.

Le modèle conceptuel bZ4x a été dévoilé mi-2021, et sa version de série a suivi à la fin de la même année. Malheureusement, ce délai a eu un impact négatif, car des concurrents tels que la Tesla Model Y ou la Volkswagen ID.4 étaient déjà bien établis sur le marché et enregistraient des ventes soutenues.

De plus, des problèmes dans la conception de la bZ4x ont retardé sa mise en production. Un souci avec les boulons maintenant les roues a été découvert après le lancement du modèle, forçant Toyota à suspendre la production pendant plusieurs mois. Ce n’est qu’à la fin de l’année 2022 que le problème a pu être résolu, retardant ainsi la mise à disposition des premières unités pour les clients jusqu’en 2023.

À cette date, les concurrents de la bZ4x avaient déjà accumulé entre 50 000 et 100 000 unités vendues en Europe, ce qui rendait la concurrence encore plus difficile pour Toyota. Dans un effort réaliste, Toyota a décidé de limiter la production de la bZ4x à environ 1 000 unités par mois dans le monde, avec une augmentation progressive prévue d’ici à 2025.

https://www.instagram.com/p/CvHZ1LPMQ0t/?utm_source=ig_web_copy_link

Pourtant, malgré les défis rencontrés, la bZ4x montre des signes prometteurs. Au cours du premier trimestre 2023, elle s’est hissée parmi les voitures les plus vendues en Norvège, un marché florissant pour les véhicules électriques. Avec un total de 2 414 unités sur les routes norvégiennes, elle se positionne au quatrième rang, rivalisant avec des modèles bien établis tels que la Volvo XC40, la Volkswagen ID.4, la Tesla Model Y et la Skoda Enyaq.

Le lancement de chaque voiture électrique est souvent accompagné d’un enthousiasme initial, mais la bZ4x semble avoir un potentiel réel pour rivaliser avec la toute puissante Tesla Model Y en termes d’immatriculations. Cependant, il faudra attendre jusqu’en 2025 pour que Toyota augmente la production du modèle et se hisse à des volumes plus élevés. Avec une résilience remarquable, la Toyota bZ4x se positionne désormais comme un concurrent sérieux dans le marché automobile électrique.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttps://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Top Infos

Coups de cœur