AccueilTransportVoici à quoi ressemblera la "Yaris Cross électrique" que Toyota prépare avec...

Voici à quoi ressemblera la “Yaris Cross électrique” que Toyota prépare avec l’aide d’un autre constructeur

Toyota s'efforce toujours de passer des véhicules hybrides aux véhicules électriques et de regagner sa position dominante sur le marché. Les petites voitures électriques joueront un rôle clé dans cette bataille.

Publié le:

En 2021, Toyota a fait une annonce qui a marqué le début de sa transformation, un pas de géant qui devrait lui permettre de passer du statut de leader du marché avec ses voitures hybrides au paysage de plus en plus complexe des voitures 100 % électriques et alimentées par des batteries. Son objectif pour 2025 est de lancer sur le marché 70 nouveaux modèles électrifiés, dont 15 entièrement électriques. Le résultat serait une part de 7 % du marché des véhicules électriques à cette date.

En septembre de cette année, les Japonais ont créé la surprise en déclarant qu’ils construiraient jusqu’à 600 000 voitures électriques d’ici à 2025, triplant ainsi leurs plans pour seulement 18 mois. Pour atteindre cet objectif, il s’appuiera sur de nouveaux modèles spécifiques commercialisés sur les principaux marchés. En Europe, elle prévoit l’arrivée de modèles à fort volume principalement. Les premières images de la bZ3X ont déjà été montrées, mais il existe un autre modèle encore plus attendu : la bZ2X, une Yaris Cross électrique qui devrait être un véritable best-seller.

Toyota développe un petit crossover électrique bZ avec... Suzuki ?
La taille de la bZ2X se situera entre celle d’une Yaris Cross et celle d’une Aygo X Cross.

A cheval entre la Yaris Cross et l’Aygo X Cross, mais uniquement alimenté par des batteries.

Depuis l’annonce de 2021, Toyota n’a réalisé que le bZ4X – un SUV électrique de la taille d’un RAV4 qui est vendu, quoique de manière éparse, dans le monde entier – et le bZ3, une berline électrique développée avec BYD qui n’est vendue qu’en Chine. Le bZ3X, un autre SUV électrique, plus compact cette fois, arrivera en 2024. Et en 2025, ce sera au tour du troisième SUV électrique, un SUV urbain cette fois, qui sera le complément idéal de la Toyota Yaris Cross hybride et de la Toyota Aygo X Cross.

Toyota a choisi de s’associer à Suzuki pour développer ce SUV du segment B, plutôt qu’à Subaru comme pour le bZ4X (d’où le nom de Solterra électrique). Ce choix reflète la collaboration continue entre Toyota et Suzuki, qui a déjà porté ses fruits sur un certain nombre de marchés et de projets. Les deux marques ont travaillé ensemble sur plusieurs véhicules, y compris des modèles (rebadgés pour différents marchés, certains aussi connus et vendus en Europe que la Corolla ou le RAV4 (Swace et Across).

Le Toyota bZ2X et son jumeau Suzuki seront en concurrence avec les véhicules électriques compacts et les petits SUV, un segment en pleine expansion sur le marché. Avec une longueur comprise entre 3,70 m et 4,20 m, ils seront idéaux pour la mobilité urbaine et offriront une option plus durable aux conducteurs à la recherche d’un véhicule compact mais économe en énergie.

La plate-forme e-TNG est modulaire. Elle peut accueillir différents styles de carrosserie et différents empattements. (Source: Toyota)

Le bZ2X est donc un projet commun basé sur la plateforme eTNGA de Toyota. Une base commune pour les véhicules électriques qui permet aux marques de développer plusieurs modèles électriques. La collaboration entre Toyota et Suzuki pour le développement du bZ2X pourrait constituer une étape importante pour les deux marques qui cherchent à étendre leur présence sur le marché des véhicules électriques, d’abord sur leur marché national, puis en Europe. La plateforme eTNGA de Toyota est un choix logique pour ce projet, car elle constitue une base solide pour le développement de véhicules électriques efficaces et polyvalents.

Ils auront des concurrents tels que la future Renault 4 électrique ou la Volkswagen ID.2X, qui arriveront sur le marché au même moment. La concurrence dans ce segment sera très forte, ce qui devrait entraîner une baisse des prix qui profitera aux acheteurs. La collaboration entre Toyota et Suzuki permet aux deux entreprises de tirer parti de leurs forces et de réaliser des synergies dans le développement de véhicules électrifiés et d’autres technologies qui aboutiront à un SUV rechargeable plus petit et plus efficace.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttps://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Articles connexes

Des voitures solaires qui se rechargent en roulant : cette usine allemande a réalisé l’impossible

De plus en plus de constructeurs automobiles cherchent à rendre l'utilisation des véhicules durable, la première alternative étant...

Le potentiel inconnu de Waze – une fonctionnalité surprenante que Google Maps ne possède pas

Waze pourrait être considéré comme la meilleure alternative à Google Maps pour planifier un itinéraire spécifique en voiture....

Audi Q7 2025 : le SUV pionnier d’Ingolstadt, plus high-tech que jamais

Au milieu d'une période de rénovations majeures au sein d'Audi, c'est maintenant au tour de son plus grand...

Wagoneer S: Jeep lance son premier SUV tout-électrique

Jeep a officiellement annoncé son premier SUV entièrement électrique pour le marché américain, le Wagoneer S, qui arrivera...