vendredi, juin 21, 2024
AccueilGamingASUS ROG Ally : le prix de la console en vaut-il...

ASUS ROG Ally : le prix de la console en vaut-il la chandelle ?

Les caractéristiques, les détails, la date de sortie et le prix de l'ASUS ROG Ally, la console portable basée sur Windows 11 qui arrivera dans les magasins en juin prochain et pourrait devenir l'une des alternatives les plus attrayantes à la Steam Deck.

Après le lancement de Steam Deck il y a un peu plus d’un an, nous avons beaucoup parlé des consoles portables pour les joueurs PC, qui sont en fait des sortes de PC de poche adaptés pour que nous puissions jouer à des titres informatiques n’importe où ou tranquillement assis sur un canapé ou allongé sur notre lit.

La console de Valve a popularisé des appareils dont on avait déjà parlé par le passé et qui, au milieu de l’année 2023, sont devenus un objet de désir pour beaucoup d’entre nous qui sont des pêcheurs, en élargissant également l’offre grâce à d’autres marques qui ont également préparé leurs propres consoles, comme le célèbre ASUS et son ROG Ally, dont nous vous avons parlé dans Vandal il y a quelques semaines et que nous avons maintenant pu tester pendant quelques jours pour vous faire part de nos sentiments après l’avoir utilisée.

ROG ALLY - La Primera Videoconsola Portátil de ROG

Principales caractéristiques techniques

ASUS ROG Ally

  • Processeur et carte graphique : AMD Ryzen Z1 // AMD Ryzen Z1 Extreme
  • RAM : 16 GB LPDDR5 @6400 MHz
  • Stockage : NVMe 256 GB SSD // 512 GB SSD
  • Batterie : 40 Wh avec adaptateur de charge rapide 65W
  • Écran : Panneau IPS 1080p @ 120 Hz
  • Connectivité : WiFi 6E, Bluetooth 5.2, 1x Micro SD, 1x minijack, 1x ROG XG Mobile
  • Dimensions : 280,4 x 111,1 x 21,22 millimètres
  • Poids : 608 grammes
  • Date de sortie : 13 juin
  • Prix : 699 € // 799 €.

Les caractéristiques, les détails, la date de sortie et le prix de la ROG ALLY.

Modèles, disponibilité et prix

Commençons par l’essentiel en passant en revue les deux modèles proposés par ASUS pour sa console ainsi que le prix et la date de sortie afin que vous soyez au clair sur ces trois points essentiels au moment de choisir l’un ou l’autre si vous souhaitez mettre la main sur la ROG Ally.

Le modèle de base de la ROG Ally est équipé de l’APU AMD Ryzen Z1 qui dispose d’un processeur à 6 cœurs et 12 threads, avec 22 Mo de cache et une carte graphique à 4 unités de calcul, accompagné de 256 Go de stockage, ce modèle sera mis en vente au prix de 699 € en Espagne.

Le second modèle est ce que nous pourrions classer comme le haut de gamme, avec l’APU AMD Ryzen Z1 Extreme avec un CPU à 8 cœurs et 16 threads, 24 Mo de cache et 12 unités de calcul. Ce modèle est également équipé d’une capacité de stockage de 512 Go au prix de 799 euros.

Gardez à l’esprit que le reste des spécifications techniques et des caractéristiques telles que la batterie, l’écran, le capteur d’empreintes digitales, la connectivité WiFi et autres sont exactement les mêmes pour les deux consoles qui seront mises en vente à la fois dans les magasins physiques et en ligne le 13 juin. Par souci de clarté, nous vous laissons ici avec le résumé :

  • ASUS ROG Ally 256 GB + AMD Ryzen Z1 APU pour 699 € à partir du 13 juin.
  • ASUS ROG Ally 500 Go + AMD Ryzen Z1 Extreme APU à 799 € à partir du 13 juin.

Une console agréable à prendre en main

Le point suivant que nous voulons aborder est celui des dimensions et du confort de la ASUS ROG Ally dans les mains. Ses dimensions sont de 280,4 x 111,1 x 21,22 millimètres et son poids de 608 grammes. ASUS a testé des centaines de designs avant de choisir cette version finale et nous pouvons dire que le choix est assez juste, car nous avons trouvé la console confortable à tenir à tout moment et aussi le choix des matériaux est agréable au toucher et est également bien pensé pour faciliter la prise en main et éviter qu’elle ne glisse.

On ne va pas vous mentir, avoir une console de 608 grammes dans les mains peut être un peu lourd, mais le poids est très bien réparti pour maximiser le confort et améliorer l’ergonomie de la console. D’autre part, nous tenons également à souligner que dans les zones de préhension, nous ne remarquons jamais la chaleur que la ROG Ally génère manifestement lorsque nous en tirons le meilleur parti, la zone chaude restant dans la partie centrale arrière de la console, là où nos mains ne se rendent pas naturellement lorsque nous jouons, évitant ainsi la chaleur désagréable que nous avons parfois ressentie dans certaines zones de claviers d’ordinateurs portables.

ROG ALLY - La première console portable de ROG

Très bonnes performances de jeu

Une fois que vous connaissez les caractéristiques techniques les plus importantes de la console et que nous avons affaire à un appareil confortable, parlons de ses performances dans les jeux vidéo et de l’expérience que nous avons eue en utilisant cette ROG Ally, qui a quelques points forts intéressants, à commencer par les performances des différents titres.

En général, nous pouvons jouer à la résolution native de l’Ally (qui est de 1080p) entre 30 et 60 FPS sans trop nous compliquer la vie, et par ne pas nous compliquer la vie, nous voulons dire qu’en allant simplement dans les jeux et en les exécutant à cette résolution et en optant pour les paramètres graphiques de base en qualité moyenne ou basse, nous avons pu atteindre ce taux d’images par seconde.

Par exemple, dans F1 22, nous avons atteint 80 FPS, dans Guardians of the Galaxy, 60 FPS, dans Forza Horizon 5, dans Call of Duty Modern Warfare 2, 74 FPS, et dans d’autres jeux exigeants comme Cyberpunk 2077 ou Returnal, un peu plus de 30 images par seconde.

Les caractéristiques, les détails, la date de sortie et le prix de la ROG ALLY.

Comme nous l’avons dit, ce taux d’images par seconde est atteint sans trop modifier les paramètres graphiques des jeux, comme le ferait un joueur qui vient de commencer à apprécier ses jeux sur PC, mais depuis le temps que vous êtes dans ce monde, vous savez comment modifier les paramètres graphiques pour atteindre un taux très stable de 60 images par seconde dans certains des exemples que nous vous avons donnés et dans presque n’importe quel titre si vous configurez les paramètres graphiques de manière appropriée, nous utilisons la technologie de rescaling AMD FSR ou Intel XeSS en mode performance et même si nous jouons un peu avec la résolution de l’écran, nous n’avons donc pas à nous plaindre des performances de cette console qui en force brute surpasse nettement Steam Deck, le benchmark pour ce type d’appareil (chose logique d’un autre côté puisque la console de Valve est sortie il y a plus d’un an, tout un monde de technologie).

De plus, la qualité de reproduction des images sur l’écran tactile IPS de 7 pouces en résolution 1080p et avec support HDR est un bonheur, et on peut même opter pour un taux de rafraîchissement de 120 Hz, ce qui est un plus très intéressant, bien que viable uniquement dans les indies ou les jeux liés à l’esport où cette console va vraiment atteindre ce taux de FPS. La réponse tactile de la dalle est également assez précise et nos doigts glissent assez facilement sur l’écran, qui est recouvert de verre Gorilla pour augmenter sa résistance.

Le système audio de la ROG Ally nous a également bien surpris, tant par le volume qu’il peut atteindre que par la qualité du son de nos jeux préférés, étant une console très intéressante en termes de puissance, de vision et de son.

Les caractéristiques, les détails, la date de sortie et le prix de la ROG ALLY.

Une console très polyvalente

L’un des points auxquels vous penserez est le système d’exploitation, le logiciel et la polyvalence que la ROG Ally peut nous offrir et nous pouvons déjà vous dire qu’elle nous laisse beaucoup de portes ouvertes pour pouvoir utiliser la console aussi bien pour jouer que pour travailler ou lire des contenus multimédias sans aucun problème.

Nous allons essayer de ne pas tomber dans des comparaisons continuelles avec Steam Deck, car bien qu’il s’agisse de deux consoles a priori comparables, elles s’engagent sur des choses très différentes. Pour commencer, la ROG Ally décide d’opter pour Windows 11, un système d’exploitation auquel la plupart d’entre nous sont habitués, et ne concentre pas tellement son utilisation sur Steam, mais essaie plutôt d’être très polyvalente, nous permettant d’installer facilement toutes sortes de clients de jeu, que ce soit de Valve, Battle.net, GoG ou Xbox, avec une expérience initiale beaucoup plus similaire à celle d’avoir un ordinateur portable parce que, après tout, nous avons affaire à un PC portable avec Windows 11.

De plus, ASUS souhaite compléter l’expérience Windows 11 avec son logiciel Armoury Crate SE, grâce auquel nous pouvons personnaliser notre expérience de jeu de manière plus que remarquable, en pouvant ajuster de manière très simple certains paramètres tels que la sensibilité des sticks ou les boutons macro qui se trouvent à l’arrière de la console. Ce logiciel nous permet également d’accéder à partir d’un seul endroit à tous les jeux que nous avons installés sur Ally, qu’ils se trouvent dans différents magasins, ainsi que d’accéder à des informations utiles telles que le taux de FPS, l’utilisation de la batterie et même de basculer entre différents modes de contrôle pour les manettes de la console ou des modes de performance pour donner la priorité à la puissance ou à la durée de vie de la batterie.

Nous devons avouer qu’au cours des premières heures, il nous a fallu un certain temps pour trouver toutes les options et nous familiariser avec le logiciel, mais au fur et à mesure que nous avons commencé à l’utiliser, nous avons découvert son potentiel et nous en avons tiré le meilleur parti pour basculer facilement entre tous les modes de contrôle afin de surmonter les barrières techniques des jeux qui ne sont pas adaptés à un ordinateur de poche.

Et ce n’est pas tout en termes de polyvalence, car le ROG Ally peut être facilement connecté à un moniteur ou à un téléviseur et, ce qui est encore plus intéressant, il dispose d’un port ROG XG Mobile qui nous permet de connecter des cartes graphiques externes fabriquées par ASUS lui-même (achetées séparément), avec des modèles disponibles même avec une RTX 4090 pour un saut incroyable en termes de puissance avec cette console. Enfin, comme vous pouvez l’imaginer, grâce à la technologie Bluetooth, nous pouvons également utiliser toutes sortes de claviers, souris ou dispositifs sans fil avec la console sans aucun problème.

Une autonomie suffisante

Après la présentation initiale de la ROG Ally il y a quelques semaines, l’une des questions qu’ASUS nous a laissées était l’autonomie de la console, car avoir beaucoup de puissance ne sert à rien si nous n’allons pas pouvoir l’utiliser n’importe où sans l’avoir branchée sur le secteur.

ROG ALLY - New Windows Gaming Handheld Launch Event | ROG

Heureusement, ce ne sera pas le cas. Lors de nos tests techniques avec la console, au cours desquels nous avons téléchargé des jeux, joué à des jeux et exécuté toutes sortes de benchmarks, l’autonomie de la batterie du ROG Ally a été d’un peu plus de 3,5 heures à volume moyen, luminosité maximale et un écran avec un taux de rafraîchissement de 120 Hz, des facteurs qui signifient qu’il consomme plus de batterie, de sorte que vous serez en mesure de jouer à des jeux exigeants tout le temps pendant cette période, assez pour un voyage moyen en train ou en avion.

En outre, comme nous l’avons déjà mentionné, le système de refroidissement est très bien conçu, évitant la chaleur aux extrêmes où nous tenons Ally (l’APU atteint environ 80º lorsqu’il fonctionne à son maximum). De plus, l’utilisation de deux ventilateurs permet de réduire le nombre de tours par seconde pour expulser plus d’air, ce qui se traduit par un bruit très faible, même si Ally fonctionne à son maximum et que la console est en sourdine.

Conclusion

L’ASUS ROG Ally est sans aucun doute un modèle qui va devenir une référence en matière de consoles portables sous Windows 11, style Steam Deck ou autre.

La marque a réussi à nous offrir un produit de première classe dans sa version la plus puissante, avec un équilibre parfait entre la construction, les performances, l’autonomie, le refroidissement et les options de personnalisation pour nous donner une expérience de jeu et d’utilisation de première classe, ce qui en fait une option très intéressante pour tous ceux qui envisagent d’obtenir un appareil de ce type qui va devenir une référence, en profitant de toute l’expérience d’ASUS lors de la création de matériel, de périphériques et de logiciels, tous investis dans le ROG Ally, une console qui va nous donner quelque chose à parler.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttps://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Actualités

Coups de cœur