AccueilAuto & MotoDe nouveaux détails sur la Renault 5, qui coûtera moins de 25...

De nouveaux détails sur la Renault 5, qui coûtera moins de 25 000 euros et dont l’autonomie pourra atteindre 420 km

Plus détails sur la façon dont la nouvelle Renault 5 électrique pourrait arriver sur les routes.

De nouvelles informations du magazine l’argus font état de l’une des voitures électriques les plus attendues. La future Renault 5 électrique arrivera au printemps 2024, mais nous pouvons déjà pressentir certaines de ses caractéristiques comme la batterie, l’autonomie ou la puissance.

La “Renaulution” de la marque Renault a déjà commencé avec l’arrivée récente de deux nouveaux modèles majeurs : la Renault Mégane E-Tech et le Scenic E-Tech. Cependant, le tournant le plus important se produira peut-être en 2024 avec la Renault 5 entièrement électrique.

Elle a été dévoilée sous forme de prototype en janvier 2021 et, depuis, la marque française a communiqué au compte-gouttes des informations sur sa nouvelle citadine électrique. Les rumeurs et les photos espions sont les seules doses dont nous disposons pour connaître progressivement la grande nouveauté de Renault pour l’année prochaine.

Aujourd’hui, des informations intéressantes nous parviennent de France sur les possibles spécifications finales de la nouvelle Renault 5 électrique. La puissance, la capacité de la batterie, l’autonomie, le prix de départ, etc. sont tous révélés.

la Renault 5 électrique
Dévoilée en janvier 2021, la Renault 5 électrique deviendra réalité au printemps 2024.

Renault 5 électrique, avec deux puissances et deux tailles de batterie.

Au-delà de son design néo-rétro et du pouvoir de nostalgie avec lequel Renault veut séduire les futurs acheteurs de sa nouvelle citadine électrique, ses performances, ses capacités et son prix seront tout aussi importants pour une évaluation complète du véhicule.

Nos collègues de L’argus ont révélé de nouvelles informations importantes. La Renault 5, longue de 3,96 mètres, reprendra les codes stylistiques du prototype dévoilé l’année prochaine, mais avec des lignes plus douces, comme sur les véhicules d’essai camouflés aperçus sur la route.

La Renault 5 électrique sera basée sur la nouvelle plate-forme CMF-BEV, même si, pour des raisons de coûts, elle partagera 70 % de son groupe motopropulseur avec la plate-forme CMF-B déjà utilisée, par exemple, par les Renault Clio, Captur, Arkana et Dacia.

La Renault 5 a déjà été vue sur la route lors d’essais de développement.

Elle sera équipée d’un nouveau moteur électrique, 20 kg plus léger que celui de la Zoé qu’elle remplacera dans la gamme. Il utilisera la technologie du rotor bobiné synchrone, moins répandue que celle de l’aimant permanent, et sera disponible en deux puissances : 125 et 150 ch.

La batterie, quant à elle, utilisera la technologie nickel-manganèse-cobalt (NMC), comme la récente Scenic E-Tech, et sera 15 kg plus légère que la Zoe, avec quatre grands modules au lieu de douze. Il y aura également deux niveaux : 42 et 52 kWh, avec une autonomie qui vise à atteindre 420 kilomètres. Elle sera également dotée de la technologie V2G pour apporter l’énergie électrique à la maison.

la Renault 5 électrique

Renault 5 électrique, en 2024 : plus de détails

Parmi les autres détails rapportés de France, la nouvelle Renault 5 électrique sera soutenue par un nouvel essieu arrière multibras, qui permettra non seulement d’améliorer l’équilibre entre le confort et la dynamique sur la route, mais aussi de libérer de l’espace pour la batterie à l’arrière du véhicule.

Les prototypes de la nouvelle Renault 5
L’une des dernières images de la Renault 5 lourdement camouflée.

La Renault 5 est appelée à devenir le nouveau véhicule électrique économique “made in France” : elle sera construite à Douai, aux côtés des Scenic et Mégane électriques. Le moteur sera également produit en France (Cleon), tandis que les batteries Envision, au moins jusqu’en 2025, viendront de Chine.

L’objectif de la marque est de la lancer à un prix inférieur à 25 000 euros, hors subventions éventuelles. Pour atteindre ce prix, il est d’ores et déjà prévu que ce soit la version la moins puissante, avec la plus petite batterie et des équipements moins nombreux qu’initialement prévus.

Certaines des versions les plus chères porteront le nom d’Esprit Alpine, une finition plus sportive introduite pour la première fois sur le Scenic E-Tech, et la série spéciale Roland Garros. De plus, après sa présentation au printemps prochain (au Salon de Genève qui renaît ?), les commandes devraient être ouvertes en mai pour coïncider avec le plus célèbre des tournois de tennis disputés sur terre battue.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttps://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Actualités

Coups de cœur