De l’iPhone à la voiture électrique : Foxconn ambitionne de devenir le plus grand fabricant de voitures

Le fabricant du téléphone conçu par Apple et fournisseur de Samsung cherche à prendre sa part du marché automobile en tant qu'assembleur de voitures pour d'autres marques.

Date:

Partager l'info:

Foxconn, le plus grand fabricant d’électronique sous contrat au monde, a signalé en début de semaine son intention de faire vendre par ses clients des véhicules électriques à grande échelle, produits à Taïwan, en Thaïlande et aux États-Unis, et peut-être aussi à l’avenir en Inde et en Indonésie. Cette ambition s’inscrit dans le cadre des plans de l’entreprise taïwanaise visant à stimuler son activité dans le domaine des véhicules électriques afin de l’aider à se diversifier par rapport à son rôle dans l’assemblage d’appareils grand public tels que les iPhones pour Apple et d’autres entreprises technologiques.

Lors de la journée annuelle de la technologie de l’entreprise, le président Liu Young-way a expliqué qu’avec une alliance industrielle connue sous le nom de plateforme Mobility in Harmony, Foxconn “ouvre la nature en circuit fermé de la fabrication traditionnelle de voitures” pour réduire de moitié les délais de conception et diminuer d’un tiers les coûts de production. “Foxconn n’a pas pour vocation de vendre sa propre marque de véhicules électriques, mais nous souhaitons que nos clients vendent beaucoup de voitures électriques”, a déclaré M. Liu.

C’est un moyen d’attirer davantage d’investisseurs, car les actions de la société technologique ont perdu 28 % sur les marchés depuis le début de l’année. Avec cet objectif à long terme en tête, l’équipe de direction a l’intention de diversifier ses secteurs d’activité pour se remettre de l’assaut actuel des marchés boursiers. “L’expansion de ses réseaux peut servir de garantie pour l’avenir et pour que davantage d’acteurs entrent dans son capital”, ont déclaré les analystes d’Atlantic Capital dans une note.

Foxconn société technologique

Ces dernières années, la société s’est développée dans d’autres domaines, notamment les véhicules électriques et les semi-conducteurs, en annonçant des accords avec la start-up américaine Fisker et le conglomérat indien Vedanta. Elle l’a fait à un moment où les relations commerciales entre les États-Unis et la Chine ne sont pas au beau fixe en raison du conflit avec Taïwan.

Les trois prototypes dévoilés l’année dernière – un SUV, une berline et un bus – seront “progressivement” produits à Taïwan, en Thaïlande et aux États-Unis, et Foxconn négocie actuellement avec des partenaires en Indonésie et en Inde, a déclaré M. Liu. “Nous espérons sincèrement que Taïwan pourra profiter de cette opportunité commerciale rare, qui ne se présente qu’une fois par siècle, pour les véhicules électriques”, a-t-il déclaré.

Son usine automobile de l’Ohio, la première aux États-Unis, aura une capacité de production de 500 000 à 600 000 voitures par an, a déclaré le PDG de la société. L’usine thaïlandaise produira jusqu’à 200 000 véhicules par an dans environ deux ans, selon l’entreprise. La production taïwanaise sera principalement centrée sur l’usine de Yulon Motor à Miaoli.

“Pour notre activité de véhicules électriques… la production se fait principalement à l’étranger dans différents pays”, a déclaré Liu. “Nous allons embaucher la plupart du personnel de notre nouvelle activité de véhicules électriques localement, là où se trouvent les bases de production. Actuellement, nous n’avons pas de production liée aux VE en Chine”, a-t-il déclaré.

Prototypes Foxconn dévoilés l'année dernière

Expansion dans les véhicules électriques

Foxconn a réitéré son objectif de s’emparer de 5 % du marché mondial des véhicules électriques, soit une contribution aux revenus de 1 000 milliards de dollars taïwanais, dès 2025. “À long terme, nous espérons que notre part de marché dans le secteur des véhicules électriques pourra atteindre le niveau que nous avons atteint dans le secteur des technologies de l’information et des communications”, a déclaré M. Liu. Foxconn détient environ 40 à 45 % du marché de la fabrication d’appareils TIC, notamment des ordinateurs, des téléphones, des produits de réseau et des serveurs.

L’entreprise technologique a conclu des accords avec de nombreux partenaires mondiaux pour développer ses activités dans le domaine des véhicules électriques, notamment avec le mineur indonésien Indika Energy pour la fabrication de batteries et de bus électriques, ainsi qu’avec l’entreprise publique thaïlandaise PTT pour la construction locale de véhicules électriques. Foxconn s’est également associé à Stellantis, quatrième groupe automobile mondial et propriétaire de Fiat, pour développer des semi-conducteurs et des cockpits intelligents. Elle a également commencé à produire des puces de test en carbure de silicium, un semi-conducteur clé, pour les véhicules électriques. La production en masse de puces est prévue pour le second semestre de l’année prochaine.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttp://appel-aura-ecologie.fr
Passionné de technologie mais soucieux de l'environnement, Pascal écrit principalement sur ses sujets de prédilection tournant autour de l'écologie.

Articles connexes

La série “Willow” sur Disney+ montre clairement que la nostalgie a des limites

Le remake de "Willow" est un produit qui était pratiquement acquis d'avance, Disney ayant raclé le fond du...

Comment choisir des pneus d’hiver en 9 étapes !

Entre le 1er novembre et le 31 mars, il est obligatoire d'équiper son véhicule en pneus hiver ou...

5 questions pour évaluer votre propre intelligence émotionnelle

Lorsqu'il s'agit de travailler avec les autres, Marcel Schwantes pense que l'intelligence émotionnelle (QE) est essentielle, que nous...

Pas de diesel, pas d’essence, pas d’électrique – le seul moteur que vous devez choisir pour faire un achat plus judicieux

Aujourd'hui, le nombre de décisions que les conducteurs doivent prendre avant d'acheter une nouvelle voiture a considérablement augmenté,...