Comment économiser 500 euros par an sur le carburant grâce à une conduite efficace

L'essence et le diesel sont des carburants de plus en plus coûteux, c'est pourquoi une conduite efficace de nos véhicules permet de réaliser des économies considérables. C'est pourquoi nous nous permettons de vous offrir quelques conseils que nous jugeons précieux.

Date:

Partager l'info:

On estime que la conduite efficace permet à chaque conducteur d’économiser jusqu’à 500 euros par an. Mais comment mettre en pratique une conduite efficace et économiser autant d’argent ?

La vérité est que les actions que nous pouvons entreprendre pour réduire la consommation de carburant sont nombreuses et variées. Et (presque) tous ces éléments sont également applicables aux véhicules électriques. Si vous voulez en savoir plus, lisez la suite.

Mettre la voiture au point mort dans une descente ne permet pas d’économiser du carburant, au contraire.
Comment économiser du carburant

Comment économiser du carburant en changeant la façon dont vous utilisez votre voiture

La consommation de carburant d’un véhicule se cache dans de nombreux petits détails qui contribuent à augmenter les coûts à moyen et long terme. Des aspects tels que l’entretien du véhicule, l’utilisation de la climatisation ou le volume et la manière de porter la charge en font partie.

Entretien des véhicules

vérifier la pression des pneus
Une pression correcte des pneus est essentielle pour réduire la consommation de carburant.

Il ne fait aucun doute que l’état général d’un véhicule a une influence décisive sur la consommation de carburant. On peut distinguer trois facteurs principaux :

Pression des pneus : nous avons déjà insisté à de nombreuses reprises et nous le répétons ; vérifier la pression des pneus et toujours avoir la bonne quantité d’air est vital pour la sécurité et l’efficacité. Cela s’explique principalement par le fait qu’un pneu à faible pression augmente la friction sur l’asphalte et entrave la progression du véhicule, ce qui entraîne une consommation de carburant plus élevée. Mais aussi parce que cela entraîne une usure irrégulière et prématurée.

Niveaux et filtres : si les niveaux de tous les fluides et filtres liés au moteur sont en bon état, la consommation de carburant sera plus faible car le moteur fournira des performances maximales avec un minimum d’effort.

État du moteur : outre la vérification des niveaux et le remplacement des filtres lorsque cela est indiqué dans le carnet d’entretien, il est essentiel de détecter les éventuels défauts ou problèmes du moteur qui peuvent augmenter la consommation de carburant et les émissions. S’ils ne sont pas traités, ils peuvent entraîner des problèmes majeurs et coûter très cher.

Comment économiser 500 euros par an sur le carburant

Âge du véhicule

Au fil des ans, les composants du véhicule se détériorent, entraînant une augmentation de la friction et de l’usure. Cela a un impact négatif sur la consommation de carburant, car les composants ne fonctionnent pas aussi bien qu’à l’origine.

De même, à mesure que la technologie progresse, la consommation de carburant diminue, de sorte que les véhicules plus anciens consommeront toujours plus que les modèles plus récents lorsqu’ils arrivent sur le marché.
Quoi qu’il en soit, il est évident que nous ne pouvons pas tous nous permettre de changer de voiture tous les deux ans, et que tout dépend donc d’un bon entretien. Toutefois, des formules telles que le leasing peuvent nous aider à obtenir un nouveau véhicule tous les quelques années.

Climatisation et fenêtres

Ce point a un impact important sur la consommation de carburant d’une voiture, car la climatisation utilise le moteur pour fonctionner, ce qui lui enlève de l’énergie et une certaine puissance. Par conséquent, ne l’utilisez que lorsque vous en avez besoin et, surtout, maintenez une température raisonnable qui vous permette de voyager confortablement sans augmenter la consommation de carburant plus que nécessaire.

Cependant, n’oubliez pas que les fenêtres ouvertes contribuent également à la consommation de carburant, car l’air extérieur est aspiré dans la voiture et agit comme un énorme frein aérodynamique. Par conséquent, le moteur devra travailler plus fort pour maintenir la vitesse.

Comme la dernière chose que nous souhaitons est de rôtir à l’intérieur de la voiture (non seulement pour le confort, mais aussi pour la sécurité et la santé), il est généralement préférable de baisser les vitres au début du voyage pour extraire la chaleur de l’habitacle et, une fois sur la route ou l’autoroute, d’allumer la climatisation. Plus la vitesse est élevée, plus l’effet négatif des fenêtres baissées est important.

Charge et bagages

Plus la voiture est lourde, plus elle consomme de carburant. De même, plus son volume est important ou plus sa forme est irrégulière, plus il exercera un frein aérodynamique.

Par conséquent, nous devons toujours essayer de transporter la cargaison et les bagages à l’intérieur du véhicule, et toujours dans la zone de chargement pour être en sécurité. En outre, n’emportez que ce dont vous avez besoin, pas plus. Le fait de transporter un coffre plein de choses par paresse ou de ne pas retirer les barres de toit ou le capot pour la même raison ne fera qu’augmenter considérablement la consommation de carburant.
Une bonne utilisation de la climatisation et des fenêtres permet d’économiser du carburant (ou de ne pas dépenser trop).

Comment économiser en changeant votre façon de conduire

Outre le fait de garder votre voiture en bon état, de la faire réviser au bon moment et de manière appropriée, et d’utiliser la climatisation de manière rationnelle, vous pouvez faire une énorme différence dans votre consommation de carburant par votre façon de conduire.

Énumérons quelques bonnes pratiques :

  • Soyez très prudent sur l’accélérateur jusqu’à ce que le moteur soit à température : c’est une chose que vous devez toujours garder à l’esprit. Tant que le moteur n’a pas atteint une température raisonnable, le pousser signifie une usure prématurée car le lubrifiant n’a pas eu le temps de se répartir correctement dans le moteur, ni d’atteindre une viscosité optimale. Soyez patient ou, en plus de consommer plus de carburant, vous finirez par devoir payer pour une panne importante.
  • Conduite souple sur la route : le moteur d’une voiture consomme du carburant à mesure qu’il monte en régime, de sorte que les freinages et accélérations brutaux entraînent une consommation de carburant plus élevée. Pour une conduite fluide, il est indispensable de savoir anticiper chaque situation : feux de signalisation, virages, dépassements, distance de sécurité, etc. Et n’oubliez pas que mettre la voiture au point mort dans les descentes ne permet pas d’économiser du carburant, au contraire.
  • Gardez le bon rapport de vitesse : c’est vital, non seulement pour la consommation de carburant, mais aussi pour l’intégrité du moteur. Mais attention, descendre bas lorsqu’il faut accélérer est également mauvais car vous demandez au moteur un effort qu’il ne peut assumer faute de puissance suffisante. Maintenez toujours le moteur dans la bonne plage de régime et vous obtiendrez un excellent équilibre entre consommation de carburant, puissance et économies d’entretien à long terme.
  • Respectez les limitations de vitesse : au-delà du débat sur l’opportunité des limitations de vitesse imposées en Espagne, il est un fait que la différence de consommation de carburant d’une voiture roulant à 100 km/h par rapport à une autre roulant à 120 km/h est considérable. Ce phénomène augmente de façon exponentielle avec la vitesse, de sorte qu’une façon très raisonnable d’économiser du carburant est de toujours maintenir une vitesse modérée. Ainsi, chaque réservoir de carburant peut durer plusieurs dizaines de kilomètres de plus.

Planifiez votre itinéraire bien avant de commencer votre voyage : ainsi, vous éviterez les erreurs et vous n’aurez pas à parcourir plus de kilomètres que nécessaire.

Ce sont quelques-unes des pratiques que nous pouvons mettre en œuvre pour économiser du carburant avec notre véhicule. Est-il possible d’atteindre les 500 euros par an que la DGT revendique ? Eh bien, cela dépendra beaucoup de nos habitudes de conduite et de la mesure dans laquelle nous devons les corriger pour nous améliorer, ainsi que de chaque véhicule et de ses caractéristiques.

Dans tous les cas, que ce soit beaucoup ou peu, ce qui est clair, c’est qu’un bon entretien du véhicule, ainsi qu’une utilisation raisonnable du véhicule et une conduite efficace font une grande différence dans notre poche. Et ce n’est jamais une mauvaise idée.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttp://appel-aura-ecologie.fr
Passionné de technologie mais soucieux de l'environnement, Pascal écrit principalement sur ses sujets de prédilection tournant autour de l'écologie.

Articles connexes

La série “Willow” sur Disney+ montre clairement que la nostalgie a des limites

Le remake de "Willow" est un produit qui était pratiquement acquis d'avance, Disney ayant raclé le fond du...

Comment choisir des pneus d’hiver en 9 étapes !

Entre le 1er novembre et le 31 mars, il est obligatoire d'équiper son véhicule en pneus hiver ou...

5 questions pour évaluer votre propre intelligence émotionnelle

Lorsqu'il s'agit de travailler avec les autres, Marcel Schwantes pense que l'intelligence émotionnelle (QE) est essentielle, que nous...

Pas de diesel, pas d’essence, pas d’électrique – le seul moteur que vous devez choisir pour faire un achat plus judicieux

Aujourd'hui, le nombre de décisions que les conducteurs doivent prendre avant d'acheter une nouvelle voiture a considérablement augmenté,...