Toyota C-HR 2024: découvrez comment le nouveau C-HR redéfinit le design et les performances

Date:

La nouvelle génération du Toyota C-HR arrive en version hybride et hybride rechargeable pour continuer à s'imposer dans le segment très concurrentiel des SUV compacts. Nous conduisons le modèle japonais, qui offre une personnalité marquante, une plus grande dose de raffinement et un dynamisme supérieur.

Depuis son lancement en 2016, le Toyota C-HR est l’un des modèles les plus réussis de la marque japonaise sur le Vieux Continent, mais malgré son statut de best-seller, des améliorations sont toujours possibles. La deuxième génération du C-HR, que j’ai déjà eu l’occasion de conduire lors de son lancement en Europe, tente d’aplanir les aspérités du modèle précédent et de renforcer ses qualités positives.

L’une des caractéristiques les plus appréciées était son design sportif et distinctif. Le nouveau modèle reste fidèle aux lignes du C-HR Prologue Concept dévoilé fin 2022, évoluant sur la base de la première génération pour offrir un look encore plus frappant et provocateur.

Le test du nouveau Toyota C-HR 220PH, encore camouflé.

La carrosserie est marquée par des angles aigus et des formes polygonales qui s’étirent vers l’arrière avec fluidité, laissant entrevoir une allure de coupé. Certains détails rappellent des modèles au design audacieux comme la Prius, la bZ4X ou l’Aygo X Cross, mais dans l’ensemble, il s’agit d’un modèle qui a sa propre personnalité.

À l'arrière, le lettrage
À l’arrière, le lettrage “Toyota C-HR” s’illumine dans certaines circonstances, une caractéristique jamais vue auparavant sur une Toyota.

Le crossover japonais est équipé de jantes en alliage jusqu’à 20 pouces et de poignées de porte intégrées à la carrosserie, une première pour la marque. Il convient également de noter que la poignée de porte arrière est à sa place, abandonnant la solution de la poignée cachée dans le montant C de la génération précédente, qui rendait l’accès difficile aux enfants.

Personnellement, je trouve que ce design extérieur lui va très bien. Du moins, tant que la palette de couleurs est bien choisie. Le SUV japonais peut être commandé avec une option bicolore où l’arrière est en noir brillant et le reste en blanc, bleu, rouge ou gris. Est-ce que c’est beau ? C’est une question de goût.

Il existe en fait deux types de combinaisons bicolores pour habiller la carrosserie. Dans la conventionnelle, la couleur contrastée est réservée au toit et aux coques de rétroviseurs, comme d’habitude. Cependant, la marque japonaise propose également un bicolore plus très particulier, puisqu’il s’étend également aux ailes arrière, au hayon et au pare-chocs arrière. Certains l’apprécieront pour son originalité, d’autres la trouveront excessive.

Plus raffiné à tous points de vue

Le nouveau C-HR utilise la même plateforme modulaire TNGA-C que le modèle précédent, mais avec une mise à jour. Les dimensions extérieures de ce SUV du segment C sont de 4 360 mm de long, 1 830 mm de large et 1 570 mm de haut.

À contre-courant de la tendance actuelle, il n’a pas grandi par rapport à la première génération, mais ses dimensions sont restées pratiquement inchangées. La raison en est la volonté de se démarquer de la Corolla Cross : ce SUV compact est légèrement plus long et plus haut, ciblant un public à la recherche de quelque chose de plus familial et d’un design plus sobre.

À l’arrière, le lettrage “Toyota C-HR” s’illumine dans certaines circonstances, une caractéristique jamais vue auparavant sur une Toyota.

À l’intérieur, l’audacieux et jeune C-HR 2024 dispose d’un habitacle qui offre une bonne expérience au passager avant. Le design est épuré, la qualité des matériaux est moyenne pour ce segment et l’agencement est clair et logique. En outre, l’empreinte carbone de la fabrication a été réduite en doublant la proportion de composants fabriqués à partir de plastique recyclé.

Le système multimédia Toyota Smart Connect avec écran tactile de 12,3 pouces occupe le devant de la scène, bien que les versions moins chères utilisent un écran de 8,0 pouces, avec une connectivité sans fil à Apple CarPlay ou Android Auto. Par rapport au système d’infodivertissement proposé par son prédécesseur, le saut en termes de fonctionnalités est important, mais comparé aux systèmes concurrents actuels, il fait généralement du bon travail sans être trop tape-à-l’œil.

Le C-HR PHEV propose un mode B avec une rétention accrue pour régénérer plus d’énergie lors de la décélération.

Sous l’écran multimédia se trouve le module de contrôle de la climatisation. La console centrale comporte plusieurs espaces de rangement, une station d’accueil pour le chargement sans fil des smartphones, le petit levier de vitesse et le bouton de sélection des modes de conduite.

Il convient de mentionner tout particulièrement le nouveau système d’éclairage d’ambiance à 64 couleurs – vous n’arrivez pas à vous décider ? Toyota propose un curieux programme de 24 couleurs changeantes synchronisées avec le passage des heures, de sorte que l’atmosphère intérieure passe de tons plus intenses à l’aube à des tons plus relaxants au crépuscule.

Pour la première fois chez Toyota, cet éclairage intègre également une fonction de sécurité puisque la lumière ambiante passe au rouge lorsqu’un risque de collision avec des véhicules ou des cyclistes arrivant par l’arrière est détecté à l’ouverture de l’une des quatre portes.

La finition GR Sport restera le haut de gamme.

Devant le conducteur se trouve un volant magnifiquement dessiné, avec une mention spéciale pour le volant en cuir perforé de la finition GR Sport, qui intègre un grand nombre de boutons physiques. Heureusement que Toyota n’a pas opté pour la mode des boutons tactiles. Au travers de la jante se trouve un combiné d’instruments entièrement numérique de 12,3 pouces avec quelques options de personnalisation et une bonne qualité d’image.

Les informations peuvent être complétées par un affichage tête haute. Sur les niveaux de finition supérieurs, les sièges avant ont un design sportif et enveloppant avec un appuie-tête intégré. Un grand toit ouvrant panoramique peut être installé au plafond. Il n’y a pas de pare-soleil, mais selon le constructeur, le traitement du verre teinté assure le confort thermique dans toutes les situations.

À l’arrière, tout est plus conventionnel. Comme pour la première génération, Toyota n’a pas beaucoup réfléchi aux places arrière. Certes, l’habitabilité a été améliorée avec beaucoup d’espace pour les passagers de taille moyenne, mais cette zone ne dispose pas de ses propres bouches d’aération et la visibilité est mauvaise car les vitres arrière sont petites et le montant C est très épais. Il n’est pas aussi claustrophobe que le premier C-HR, mais il n’est toujours pas très accueillant.

 

TOYOTA CHR 2024 🇯🇵

Côté mécanique, l’engagement de Toyota dans l’hybridation se renforce. La gamme se compose des versions 140H, 200H, 200H AWD-i et 220PH, ce qui signifie deux nouveautés pour le C-HR : l’ajout d’une toute nouvelle version à transmission intégrale et l’arrivée d’un intéressant hybride rechargeable.

Caractéristiques techniques 140H 200H 200H AWD-i 220PH
Type HEV HEV HEV PHEV
Puissance totale 140 ch 198 ch 198 ch 223 ch
Batterie du système hybride 0,91 kWh 0,91 kWh 0,91 kWh 13,8 kWh
Accélération 0-100 km/h 9,9 s 8,1 s 7,9 s 7,4 s
Vitesse maximale 170 km/h 180 km/h 180 km/h 180 km/h
Capacité du compartiment à bagages 388 litres 354 litres 362 litres 310 litres

 

C’est d’ailleurs le groupe motopropulseur qui détermine la capacité de chargement du crossover de Toyota.

  • Le C-HR 140H dispose d’un coffre de 388 litres, le plus grand de la gamme.
  • Le C-HR 200H offre 364 litres car, avec ce groupe motopropulseur, la batterie auxiliaire de 12 V est située dans le coffre.
  • Le C-HR 200H AWD-i offre 362 litres en raison de la présence du second moteur électrique.
  • Le C-HR 220PH est le moins performant avec seulement 310 litres car il doit faire de la place pour le chargeur embarqué. Il s’agit de chiffres approximatifs en attente d’homologation.

Les versions les plus populaires seront les hybrides non rechargeables – ce que le constructeur japonais appelle les hybrides électriques – qui sont exactement les mêmes que celles proposées sur la Corolla.

  • La 140H, équipée d’un moteur à essence de 1,8 litre et d’un moteur électrique de 70 kW développant une puissance combinée de 140 ch, sera l’option d’entrée de gamme. La 200H avec un moteur à essence de 2,0 litres et un moteur électrique de 84 kW développant 198 ch.
  • Dans les deux cas, la batterie est de 0,91 kWh.
  • Le C-HR 2024 adopte le système PHEV de la Prius et les deux groupes motopropulseurs HEV de la Corolla.

Comme nous l’avons mentionné, ce modèle proposera pour la première fois une version à transmission intégrale. Elle est liée à la version 200H et à la finition GR Sport. Le choix du moteur le plus puissant et de la finition la plus sportive s’explique par le fait que la transmission intégrale de la 200H AWD-i n’est pas destinée à un usage tout-terrain, mais à maximiser les performances dynamiques dans les virages. Pour réaliser cette transmission intégrale, un second moteur électrique de 30 kW entraîne les roues arrière.

Enfin, le Toyota C-HR fait ses débuts en tant qu’hybride rechargeable avec la version 220PH. Elle utilise le même système PHEV que la Prius, avec le même moteur à essence que la 200H, mais avec un moteur électrique nettement plus puissant de 120 kW et une batterie lithium-ion de 13,8 kWh.

C’est cette version que j’ai pu conduire lors de la présentation du modèle au centre technique de la marque, dans la banlieue de Bruxelles. Le Toyota C-HR 220PH se déplace très bien grâce aux 223 ch délivrés par son système PHEV, ce qui lui permet d’accélérer de 0 à 100 km/h en 7,3 secondes.

Bien entendu, le nouveau C-HR a fait un bond en avant dans son comportement dynamique, étant beaucoup plus agile et plus rapide que son prédécesseur. En outre, du moins dans cette version plug-in, la boîte de vitesses e-CVT se comporte de manière beaucoup plus agréable, car elle ne monte en régime que si l’on appuie à fond sur l’accélérateur.

L’insonorisation a également été améliorée. Sur les trajets urbains, la voiture se déplace tranquillement et sans bruit pour les occupants. Ce n’est que sur la route que j’ai remarqué que le bruit de roulement pourrait être un peu plus perceptible, mais cela peut être dû à l’état de la route lors de ce court essai.

Bien qu’il n’y ait pas encore de données officielles d’homologation WLTP, le C-HR 220PH offre une autonomie électrique d’environ 66 km. Ma première impression est que 60 km peuvent être atteints en utilisation réelle, ce qui pourrait permettre de faire des trajets quotidiens sans émission. Le chargeur embarqué est de 6,6 kWh, ce qui est la norme pour de nombreux PHEV.

Le style coupé donne au C-HR une allure jeune et décontractée.

Bien sûr, le nouveau Toyota C-HR est une évolution très réussie de la première génération de ce modèle populaire, mais cela signifie aussi une augmentation du prix. Il n’y a pas encore de prix pour les versions les plus abordables, mais les commandes sont actuellement ouvertes pour les options les plus chères et les mieux équipées.

Le prix de départ est de 42 150 euros pour le C-HR 200H Premiere Edition. Les premières livraisons aux concessionnaires espagnols sont prévues pour décembre 2023, à l’exception de la variante hybride rechargeable, qui attendra un peu plus longtemps et arrivera à partir de mars 2024.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttp://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Articles connexes

Les véhicules électriques freinent la croissance de la demande d’essence : un changement majeur en vue

Selon un récent rapport de la consultante Wood Mackenzie, la demande de gasoline devrait augmenter d'environ 340 000...

Prix du gaz : nouvelle hausse des factures en juin 2024

Les consommateurs de gaz en France doivent se préparer à une nouvelle hausse des prix en juin 2024....

Découvrez le top des smartphones 2024 : Les modèles qui redéfinissent la technologie mobile!

Le monde de la téléphonie mobile évolue à grands pas et chaque année, la concurrence entre les marques...

Éliminez les bugs de votre Google Pixel : Méthodes efficaces pour une meilleure utilisation

Les téléphones Google ont la particularité d'avoir une version d'Android plus propre que le reste des marques, car...