vendredi, juin 21, 2024
AccueilAuto & MotoLa nouvelle Peugeot e-3008 : une voiture électrique ambitieuse avec une autonomie...

La nouvelle Peugeot e-3008 : une voiture électrique ambitieuse avec une autonomie de 700 kilomètres et un intérieur futuriste

Peugeot ré-imagine la version exclusivement électrique de la Peugeot 3008, qui arrivera avec une carrosserie à mi-chemin entre le SUV et le Fastback, que nous avons déjà vu dans la particulière Peugeot 408, et avec une plate-forme complètement nouvelle qui anticipe les innovations que nous verrons dans les nouveaux modèles de Stellantis.

Avec une annonce ambitieuse de 700 kilomètres d’autonomie en cycle WLTP, la Peugeot e-3008 deviendra la voiture électrique la plus avancée du moment dans la gamme du français, plongé dans une stratégie visant à avoir des versions électriques de tous ses modèles en 2025 et à ne proposer que des véhicules fonctionnant à l’électricité en 2030.

La nouvelle Peugeot e-3008

Nouvelle fiche technique Peugeot e-3008

 

Peugeot e-3008
Type de carrosserie SUV cinq places
Dimensions et poids 4,54 mètres de long, 1,89 mètres de large et 1,64 mètres de haut. Empattement et poids à confirmer.
Coffre 520 litres
Puissance maximale 240 kW (320 CV)
Consommation WLTP Consommation à confirmer. Batteries de 73 et 98 kWh de capacité.
Label environnemental Zéro émissions
Aides à la conduite (ADAS) Régulateur de vitesse adaptatif, maintien de voie, alerte angle mort, changement de voie assisté, caméra 360 degrés. Freinage d’urgence avec détection de voitures, cyclistes et piétons jusqu’à 140 km/h.
Autres Logiciel propre compatible avec Android Auto et Apple CarPlay. Écran incurvé et panoramique de 21 pouces. Barre tactile avec boutons de raccourcis.
Hybride électrique Non
Hybride rechargeable À venir mais sans date fixe
Électrique Oui. Versions de 157 kW (210 CV) et 170 kW (230 CV) avec autonomies de 525 et 700 kilomètres et de 240 kW (320 CV) avec autonomie de 525 kilomètres.
Prix et lancement Prix et lancement à confirmer.

 

i-Cockpit panoramique : quand l’écran fait tout

Le premier élément marquant de la nouvelle Peugeot e-3008 est sa face avant entièrement redessinée. Bien qu’elle conserve la signature lumineuse avec les trois griffes, il s’agit d’une évolution claire de ce qui a été vu jusqu’à présent par la marque, avec une face avant complètement fermée sur la version électrique (Peugeot anticipe des versions hybrides sur certains marchés). La face avant gagne en présence avec une ligne fine qui couvre la largeur de la face avant.

Mais c’est surtout l’espace arrière qui retient l’attention, avec une carrosserie fastback, plus sportive et reprenant les concepts que Stellantis utilise dans ses derniers modèles, s’éloignant du SUV mais se distinguant clairement des berlines traditionnelles. Ses dimensions : 4,54 mètres de long, 1,89 mètre de large et 1,64 mètre de haut. Son Cx est de 0,28.
La nouvelle Peugeot e-3008

Les projecteurs à LED Pixel, plus propres, qui s’adaptent à tout moment aux conditions lumineuses et météorologiques pour ne pas éblouir les autres usagers de la route, et qui peuvent adopter la technologie 3D à l’arrière si l’on choisit le niveau d’équipement supérieur GT, contribuent à donner plus de prestance à la voiture.

Mais c’est à l’intérieur que l’on promet un grand saut technologique et esthétique. L’écran flottant, appelé i-Cockpit panoramique, mesure désormais 21 pouces et combine l’écran tactile central et l’affichage tête haute. Sur la gauche, le côté conducteur de l’écran affichera des informations sur le trajet, tandis que la zone centrale affichera des informations sur le système d’infodivertissement.

Pour opter pour cette disposition, il faut choisir le niveau d’équipement le plus élevé. La Peugeot e-3008 ne sera proposée qu’en deux gammes : Allure et GT. La première est l’entrée de gamme et modifie la disposition de l’immense écran de 21 pouces pour un espace où deux écrans distincts de 10 pouces sont distribués dans une disposition plus classique.
La nouvelle Peugeot e-3008

Sous l’écran central (ou plutôt à sa droite) se trouvent les i-toggles, des boutons tactiles personnalisables permettant de sélectionner des raccourcis et qui, comme nous l’avons vu sur la Peugeot 408, constituent un choix de design très intéressant. La console centrale est également nettoyée, avec la commande de transmission à côté du bouton d’allumage et derrière le volant, où les commandes seront tactiles mais détecteront la pression de la main, afin d’éviter les contacts fantômes.

Les boutons physiques ne sont donc que des témoignages et seront limités à quelques fonctions (très peu nombreuses), ce qui est conforme au marché.

Dans cette zone centrale, il y aura des prises USB-C, une prise de téléphone mobile sans fil de 15W et une compatibilité sans fil avec Android Auto et Apple CarPlay. Deux prises USB-C sont également disponibles aux places arrière et la connectivité comprend un planificateur d’itinéraire (avec acclimatation de la batterie avant les arrêts) et des mises à jour OTA.

Une nouvelle plateforme qui préfigure l’avenir

Côté mécanique, la Peugeot e-3008 arrive avec une nouvelle plateforme appelée STLA Medium sur laquelle repose une batterie monocouche, positionnée plus près du sol pour abaisser le centre de gravité. Elle a également été conçue avec une batterie de systèmes de sécurité et d’aide à la conduite.

Ainsi, la Peugeot e-3008 est équipée de systèmes tels que le régulateur de vitesse adaptatif avec maintien de la trajectoire, lecture des panneaux et aide au changement de voie, qui s’effectue automatiquement si le conducteur met le clignotant et appuie sur le bouton “ok” au volant. Il est associé au freinage d’urgence avec alerte de collision, incluant la détection des véhicules, des piétons et des cyclistes jusqu’à 140 km/h.

Avec le changement de plateforme, Peugeot a décidé de mettre le paquet sur la taille des batteries et d’augmenter l’autonomie. Des versions de 73 kWh seront proposées, et la version la plus ambitieuse porte sa capacité à 98 kWh, ce qui la place carrément parmi les modèles de plus grande capacité de son segment et parmi les plus élevés du marché.

Les batteries sont associées à un ou deux moteurs, ce qui a un impact sur la puissance et l’autonomie disponibles, et sont configurées comme suit :

  • Moteur de 157 kW (210 ch) : batterie de 73 kWh avec traction sur un seul essieu et autonomie de 525 km.
  • Deux moteurs (un par essieu) d’une puissance totale de 240 kW (320 ch) : batterie de 73 kWh avec quatre roues motrices et 525 km d’autonomie.
  • Moteur de 170 kW (230 ch) : batterie de 98 kWh avec traction sur un seul essieu et autonomie de 700 km.

La puissance et l’autonomie varient en fonction du mode de conduite choisi. Il s’agit notamment des modes suivants :

  • Mode normal : la puissance et le couple ne sont pas disponibles tant que la pédale n’est pas enfoncée à plus de 70 %.
  • Mode Eco : le couple, la puissance, le chauffage et la climatisation sont limités pour économiser de l’énergie.
  • Mode Sport : il agit sur l’accélérateur et la direction avec des réglages plus dynamiques.
  • Mode 4WD : lorsqu’il est disponible, il distribue la puissance aux quatre roues pour améliorer l’adhérence sur sol mouillé, boueux ou enneigé.

La nouvelle Peugeot e-3008

Les différentes versions pourront être rechargées en courant alternatif à 11 kW (22 kW en option) et au maximum à 160 kW en courant continu. Peugeot promet ainsi de passer de 20 à 80% en moins de 30 minutes pour la version longue autonomie et en une demi-heure pour les batteries plus petites. Il n’est toutefois pas précisé, dans ce dernier cas, si la charge maximale de pointe est également de 160 kW et la soutient moins longtemps ou, au contraire, n’atteint pas cette puissance.

Pour ce qui est de son lancement et de son prix, il faudra encore attendre une confirmation officielle de la part de la marque.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttps://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Actualités

Coups de cœur