AccueilAuto & MotoStellantis prévoit une voiture électrique à moins de 25.000 euros pour 2024

Stellantis prévoit une voiture électrique à moins de 25.000 euros pour 2024

Le plan arrive alors que les constructeurs automobiles luttent pour retenir les acheteurs du marché de masse, qui ont vu leur pouvoir de d'achat diminué par l'inflation.

Stellantis, la société mère de marques telles que Fiat et Citroën, a des projets ambitieux pour concurrencer le marché en pleine croissance des voitures électriques abordables. Dans le but de rivaliser avec Renault et les constructeurs automobiles chinois, l’entreprise prévoit d’ajouter à son portefeuille une autre voiture électrique à bas prix.

Ce nouveau modèle, inspiré de la Fiat Panda, devrait être présenté en juillet 2024 et devrait coûter moins de 25.000 euros. Ce véhicule vise à concurrencer la Dacia Spring de Renault, l’une des voitures électriques les plus abordables actuellement sur le marché. Olivier François, CEO de la marque Fiat, a souligné dans une interview la demande croissante pour des voitures électriques moins chères. “Il y a un réel besoin de voitures électriques plus abordables”, a-t-il déclaré.

Outre le modèle électrique Panda, Stellantis prévoit également de lancer au début de l’année prochaine une voiture urbaine entièrement électrique de la marque française Citroën, qui devrait également coûter moins de 25.000 euros. Ce véhicule, connu sous le nom de e-C3, sera produit en Slovaquie afin de maintenir les coûts de production à un niveau peu élevé. L’entreprise souhaite ainsi mieux concurrencer la Dacia Spring de Renault, fabriquée en Chine, et la prochaine Renault 5, produite en France.

Pour la nouvelle Panda électrique, François a laissé entendre qu’il y aurait probablement des synergies avec la plate-forme de la nouvelle Citroën e-C3. Cela pourrait signifier que Stellantis prévoit d’utiliser des technologies et des méthodes de production similaires pour les deux véhicules afin d’améliorer l’efficacité et de réduire les coûts.

L’introduction de voitures électriques plus abordables arrive à un moment critique pour l’industrie automobile. De nombreux consommateurs ressentent la pression de l’inflation, ce qui affecte leur pouvoir d’achat. Parallèlement, les marques de voitures chinoises pénètrent de plus en plus le marché européen, ce qui augmente la pression concurrentielle et souligne la nécessité de proposer des voitures électriques moins chères. Les efforts de Stellantis pour lancer ces véhicules sur le marché reflètent la tendance générale de l’industrie automobile à se concentrer sur un groupe cible plus large de consommateurs.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttps://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Top Infos

Coups de cœur