vendredi, juin 21, 2024
AccueilGamingPS5 Pro : deux fois plus rapide grâce au SoC AMD avec...

PS5 Pro : deux fois plus rapide grâce au SoC AMD avec CPU Zen 4 et GPU RDNA 3.5

La console de jeu la plus vendue au monde n'est peut-être pas encore tout à fait obsolète, mais des rumeurs internes indiquent le lancement d'une PS5 "Gen 2" qui pourrait voir la console recevoir ses mises à jour habituelles avant que Sony ne passe à la PlayStation 6

Le lancement de la PS5 Pro est encore une inconnue, bien que nous ayons connaissance de consoles PlayStation plus puissantes grâce à une série de brevets dont nous vous avons parlé récemment, nous ne pouvons pas oublier que la direction actuelle de Sony ne souhaite pas avoir deux systèmes avec des spécifications disparates en même temps. Cependant, nous avons décidé de compiler quelques informations sur la PS5 Pro qui circulent sur le web.

Il ne fait aucun doute que le choix d’une architecture dérivée du PC s’est avéré être l’une des plus grandes réussites de PlayStation. En effet, de nos jours, le développement de nouvelles puces est de plus en plus coûteux. Cette approche permet donc à Sony de profiter du travail d’AMD pour lancer des systèmes avec des puces personnalisées afin de développer de nouvelles consoles de jeux vidéo toujours plus puissantes. Bien sûr, il ne faut pas oublier qu’il est question d’une PS5 Pro, la direction de Jim Ryan ne souhaitant pas maintenir deux lignes de production distinctes, la PS5 Pro a donc été abandonnée au profit de la PS6.

Quelles pourraient être les spécifications de la puce PS5 Pro ?

Selon certains rapports, que nous prendrons avec des pincettes, l’objectif de Sony pour la PS5 Pro est de doubler les performances de la console actuelle. L’idée de ce potentiel futur modèle ? Ne pas avoir à choisir entre le mode performance et le mode qualité en termes de présentation graphique, puisqu’il combinerait les avantages des deux modes en même temps.

Pour ce qui est de ses spécifications, nous n’aurons pas de double APU comme cela a été maintes fois rumeur, ce qui est normal si l’on prend en compte la question du coût, ni le même GPU en ” papillon ” qui consiste à doubler le nombre de Compute Units du modèle original et qui a déjà été vu dans la PS4 Pro, mais cette fois-ci, ils ont décidé de prendre un autre chemin.

  • La puce de la PS5 Pro est fabriquée selon le procédé N4P de TSMC. La conception initiale a été réalisée sous le nœud N5, mais Sony et AMD ont décidé d’opter pour un nœud de densité plus avancé.
  • La configuration à 8 cœurs et 16 threads est maintenue, mais cette fois avec l’architecture Zen 4, mais il ne s’agirait pas du modèle standard, car il y aurait des réductions en termes de cache L3. Les rapports ne précisent pas si le cœur sera un Zen 4 standard ou un Zen 4c.
  • Le GPU est rétrocompatible même avec la PS4, mais cette fois le nombre de Compute Units actives a été augmenté de 36 à 60. Cependant, il n’utilisera pas l’architecture RDNA 2, mais RDNA 3.5 avec les améliorations que cela apporte au Ray Tracing et au calcul des effets de post-traitement en général.

On dit que Sony pourrait opter pour une puce de 380 mm² au total, mais nous avons quelques doutes car de la PS4 à la PS5, à chaque itération, bien qu’elle soit de plus en plus puissante, la puce a diminué en surface. La raison ? À partir de 16nm, le coût par mm² a augmenté, ce qui signifie que pour maintenir certains coûts, les puces ont dû diminuer en taille à chaque itération. Le problème rencontré lors du développement de la PS5 Pro est que le maintien des coûts signifie que la taille de la puce doit être suffisamment petite pour que la PS5 Pro ne soit pas viable. Il est donc évident qu’ils ont dû changer de direction.

Sony a des projets pour le marché 8K ; après tout, il a annoncé des téléviseurs capables de prendre en charge la résolution à 120 images par seconde. Dans le PS Blog, les téléviseurs sont même qualifiés de “PS5-ready”. Une partie importante de la section Q&A du site web de la PS5 indique également qu’elle est “compatible 8K”, mais que cela ne sera possible que par une future mise à jour. Cela semble être l’endroit idéal pour une PS5 Pro, si Sony est vraiment déterminé à fournir une console capable de 8K, 120 images par seconde, ray-tracing, et plus encore.

Tout porte à croire que la puce de la PS5 Pro sera entièrement dissociée, et ce pour deux raisons :

  • La première serait CCD CPU+GCD+4 MCD.
  • La seconde, en revanche, remplacerait les 4 MCD par un interposeur ou une puce de base active qui intégrerait le cache Infinity et le contrôleur de mémoire, ainsi que d’autres fonctions adaptées au nouveau système. Dans ce cas, les 380 mm² conviendraient parfaitement, car c’est sur cette puce que seraient montées les puces du CPU et du GPU.

En ce qui concerne les spécifications de la RAM et d’autres informations, nous ne savons rien de plus pour le moment, mais tout indique que le prix de la console pourrait grimper jusqu’à 600 dollars ou plus.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttps://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Actualités

Coups de cœur