AccueilActualitésL'Europe met en service la première turbine à hydrogène capable d'alimenter 500...

L’Europe met en service la première turbine à hydrogène capable d’alimenter 500 000 foyers. Elle en a besoin pour s’éloigner du gaz naturel

L'Europe franchit un pas de géant dans la transition énergétique avec la mise en service de la première turbine à hydrogène, capable d'alimenter 500 000 foyers. Cette avancée majeure marque une étape cruciale vers l'indépendance du gaz naturel.

L’Europe dépend encore du gaz naturel pour remplacer le charbon, un combustible fossile qu’elle espère remplacer par de l’hydrogène pur. L’étape nécessaire pour achever la transition consiste à mettre au point un système de combustion capable de fonctionner efficacement avec n’importe quelle concentration de mélange d’hydrogène, y compris 100 %.

Ce n’est pas rien. Une turbine capable de fonctionner à 100 % avec de l’hydrogène défiait les limites technologiques… jusqu’à présent. L’initiative FLEX4H2, financée par l’Union européenne et le gouvernement suisse, a réussi à démontrer cette possibilité en un an seulement.

Développée par la société italienne Ansaldo Energia, la turbine GT36 a été allumée en Allemagne avec une concentration de 100 % d’hydrogène. Il s’agit d’une turbine de classe H, un type de turbine à gaz très sophistiqué conçu pour atteindre des rendements et des températures de fonctionnement extrêmement élevés.

La turbine à gaz GT36 d’Ansaldo Energia capable de fonctionner à 100 % avec de l’hydrogène

La GT36 a une capacité de plus de 560 MW et peut alimenter un demi-million de foyers, soit une population similaire à celle de Murcie. La clé de sa viabilité réside dans la conception innovante de la chambre de combustion, qui utilise deux systèmes complémentaires pour atteindre les températures de fonctionnement élevées tout en maintenant des émissions très faibles et sans avoir besoin de diluants.

La turbine a également démontré qu’il était possible de passer du gaz naturel à l’hydrogène vert. Cette flexibilité opérationnelle est importante dans le cadre de la transition énergétique et change la donne pour les objectifs de l’Europe en matière de changement climatique.

La turbine installée jusqu’à présent par Ansaldo pouvait fonctionner avec un maximum de 40 % d’hydrogène mélangé à du gaz naturel. Dotée d’un budget de 8,7 millions d’euros, l’initiative FLEX4H2 dispose de trois années supplémentaires pour achever le développement de la technologie permettant d’éliminer les hydrocarbures et de s’en tenir à l’hydrogène seul.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttps://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Top Infos

Coups de cœur