AccueilÉnergieLes panneaux solaires, un outil inattendu contre la sécheresse : révolution climatique...

Les panneaux solaires, un outil inattendu contre la sécheresse : révolution climatique en cours

Alors que le monde fait face à des défis climatiques sans précédent, une utilisation innovante des panneaux solaires offre un nouvel espoir. Ces technologies, longtemps célébrées pour leur contribution à la production d'énergie propre, révèlent désormais leur potentiel pour influencer le climat de manière inattendue.

Après tant d’années d’utilisation des panneaux solaires, nous avons découvert qu’ils étaient capables de faire quelque chose avec le climat que personne ne pensait possible. L’eau est devenue une denrée très précieuse en raison de la grande sécheresse qui sévit dans le monde entier, y compris en France, où la technologie est utilisée pour remédier à la situation.

Dans d’autres pays, l’ingénierie climatique gagne du terrain en tant qu’alternative pour faire face au manque d’eau.

Les Émirats arabes unis (EAU) s’ajoutent à la liste, avec un nouveau plan pour prendre le contrôle du climat.

Ils veulent utiliser des fermes solaires pour rendre possible la pluie dans le désert. L’ensemencement des nuages est une technique bien connue pour manipuler les conditions météorologiques et lutter contre la sécheresse. Il s’agit de libérer de l’iodure d’argent dans ces masses de l’atmosphère afin d’augmenter les précipitations.

Actuellement, il est courant d’utiliser des drones pour atteindre cet objectif, bien qu’il y ait eu des occasions où des avions ont été utilisés. Les Émirats arabes unis ont déjà utilisé cette formule avec des usines de dessalement pour faire face à la sécheresse, mais ils envisagent maintenant d’utiliser d’autres méthodes pour augmenter leurs ressources hybrides.

Les panneaux solaires peuvent manipuler le temps : c’est déjà fait, et voici la preuve

La situation dans laquelle se trouve le Moyen-Orient est critique. Ils ont besoin d’eau potable le plus rapidement possible en raison d’une consommation élevée et d’un prélèvement excessif. Le changement climatique a également un impact négatif dans ce contexte.

Depuis lundi dernier, la région est sous le coup de fortes pluies qui ont provoqué des inondations et des crues soudaines. Les conséquences sont des blocages dans les rues et des fermetures d’écoles dans certaines parties de la capitale, Dubaï. Néanmoins, pour lutter contre la sécheresse, les Émirats arabes unis envisagent d’utiliser des panneaux solaires pour apporter des pluies fréquentes dans le désert.

L’idée d’installer des fermes photovoltaïques est également à l’ordre du jour. Les Émirats arabes unis ont soutenu une étude dans laquelle des chercheurs allemands étudient la possibilité de développer des îlots de chaleur artificiels au moyen de grandes surfaces noires.

En l’occurrence, il s’agit de fermes solaires destinées à augmenter les précipitations dans les zones arides. C’est ce qui ressort d’un rapport publié dans la revue Earth System Dynamics. L’analyse montre que les fermes solaires de la taille d’une ville peuvent produire leur propre climat.

De ce point de vue, elles deviennent une alternative viable pour créer de la pluie dans le désert et mettre fin, ou alléger, le problème de la sécheresse. Leur fonctionnement est facile à comprendre. Ces installations, en absorbant la chaleur, ont la capacité de générer des courants ascendants d’air chaud qui, dans les bonnes conditions, peuvent attirer les tempêtes et l’eau.

Le climat pourrait changer à notre convenance : les panneaux solaires sont la solution

“Certaines fermes solaires atteignent aujourd’hui la bonne taille. Ce n’est peut-être pas de la science-fiction que de penser que nous pouvons produire cet effet”, déclare Oliver Branch, le scientifique responsable de la recherche, dans un communiqué.

Une étude réalisée en 2020 par d’autres chercheurs a montré que de très grandes fermes solaires couvrant plus d’un million de kilomètres carrés dans le désert du Sahara augmenteraient les précipitations locales et pourraient accroître la végétation. Cependant, M. Branch et le reste de son équipe ont voulu montrer que la même chose pouvait être obtenue avec des tailles plus réalistes.

Lorsque nous avons appris qu’un matériau parfait pour les panneaux solaires avait été découvert au fond de la mer, nous pensions avoir tout vu, mais ce projet de changement climatique est une grande surprise. Il reste encore beaucoup à faire en matière de panneaux photovoltaïques.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttps://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Top Infos

Coups de cœur