AccueilAuto & MotoL'accord conclu par les fabricants chinois pour mettre fin à la guerre...

L’accord conclu par les fabricants chinois pour mettre fin à la guerre des prix explose deux jours après sa signature

Les constructeurs chinois de voitures électriques avaient convenu d'une trêve des prix. Jusqu'à ce que la Chine devienne sérieuse

La guerre des prix que se livrent les constructeurs de voitures électriques en Chine n’est pas prête de s’arrêter. Deux jours seulement après la signature d’une lettre par 16 groupes s’engageant à éviter les “tarifs anormaux”, l’Association chinoise des constructeurs automobiles a été contrainte de faire marche arrière en raison d’une incompatibilité avec la législation existante.

Aujourd’hui, tout est reparti de plus belle.

La Mecque de la voiture électrique. Les ventes de voitures électriques ont explosé en Chine. Des années de travail ont fait de ce pays le premier marché mondial pour les voitures électriques. Bien que nous ayons tendance à prendre la Norvège comme exemple lorsque nous parlons de ventes de voitures électriques, la Chine a pris la tête de tous les autres pays en termes de volumes de ventes.

Ces dernières années, elle a réussi à contrôler la chaîne d’approvisionnement et le gouvernement s’est engagé à stimuler une industrie qui aspire à dévorer certains de ses concurrents occidentaux. Ils sont leaders dans la production de batteries et des marques comme BYD contrôlent l’ensemble de la production de leurs véhicules, y compris la grande majorité des composants électroniques. Seule Tesla fait partie des meilleures ventes.

Flying Through Giga Berlin

Une trêve des prix. Jusqu’à ce que la Chine devienne sérieuse

Quelques mois de folie. Comme prévu, personne ne voulait manquer la fête chinoise. Le nombre de marques automobiles a augmenté ces dernières années et certaines d’entre elles, comme BYD, ont connu une croissance inattendue. Nombre d’entre elles ont un objectif clair : battre leurs rivaux en termes de prix.

Il y a quelques mois, une guerre des prix s’est engagée en Chine, avec la voiture électrique comme porte-drapeau. Les campagnes ont été si agressives que le prix a baissé en moyenne de 10 000 yuans pour 20 % des voitures vendues. Quelque 1 300 euros qui apparaissent sous un jour différent si l’on tient compte du fait qu’il s’agit de réductions de 40 % du prix total de la voiture.

Dans un premier temps, les constructeurs locaux ont profité des subventions du gouvernement pour créer d’importantes réductions sur leurs produits. Peu à peu, le reste des entreprises a attrapé le virus et, en avril, tout s’est emballé. Les modèles occidentaux et japonais sont également entrés dans la danse. Les 14 % de rabais de Tesla n’ont rien à voir avec ceux de l’Audi Q4 e-tron (-17,9 %), du Mazda CX-8 (-20 %) ou du Toyota bZ4X (-30,2 %).

Parmi les signataires figurent Dongfeng, FAW, SAIC, BAIC, Changan, GAC, Chery, JAC, Geely, Sinotruk, Great Wall, BYD, NIO, Li Auto, Xpeng et Tesla, qui, bien qu’il ne s’agisse pas d’une entreprise chinoise, est l’un des principaux producteurs de voitures électriques de la région et est responsable du déclenchement de la guerre des prix au début de l’année.

L’objectif de cet accord était d’établir un cadre équitable pour les acteurs plus jeunes et/ou plus petits, qui n’ont pas la capacité économique de résister à la guerre des prix, car ils sont obligés de sacrifier le volume ou la rentabilité pour suivre les leaders du secteur. Les concurrents tels que Tesla, qui bénéficient d’une marge bénéficiaire beaucoup plus élevée, ont un avantage lorsqu’il s’agit de “brader” leurs prix.

EXCLUSIVE: Experiencing "Tesla speed" at Shanghai gigafactory

L’accord est contraire à la loi anti-monopole chinoise.

Ce gentleman’s agreement malheureux comportait quatre points principaux. “Premièrement, nous nous conformerons aux règles et réglementations du secteur, nous réglementerons les activités de marketing, nous maintiendrons une concurrence loyale et nous ne perturberons pas l’ordre du marché avec des prix anormaux. Deuxièmement, nous ferons attention aux méthodes de marketing, nous n’exagérerons pas, nous ne ferons pas de marketing mensonger et nous ne tromperons pas les consommateurs pour attirer leur attention et augmenter le nombre de clients.

Troisièmement, nous donnerons la priorité à la qualité et utiliserons des produits et services de haute qualité et orientés vers la qualité pour répondre aux besoins des gens. Quatrièmement, nous nous acquitterons activement de notre responsabilité sociale et jouerons un rôle actif dans la stabilisation de la croissance économique, le renforcement de la confiance et la prévention des risques, et nous travaillerons ensemble pour contribuer à la croissance économique nationale”.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttps://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Top Infos

Coups de cœur