AccueilAuto & MotoDe la faillite à la renaissance d'une marque historique, désormais avec des...

De la faillite à la renaissance d’une marque historique, désormais avec des voitures électriques

Un mystérieux investisseur pourrait se charger de redonner vie à une marque historique pour l'avenir avec un projet de voiture électrique qui plaira aux nostalgiques de l'automobile...

SAAB a été officiellement déclarée fermée en 2013. Son héritage a été intégré à NEVS (National Electric Vehicle Sweden), une société qui souhaitait tirer parti de l’engouement pour les nouvelles voitures électriques. NEVS appartenait à son tour à Evergrande, une société chinoise bien connue, spécialisée dans le marché immobilier.

À l’époque, les dirigeants de ce qui restait de SAAB envisageaient de lancer plusieurs véhicules électriques. En fait, il y a quelques mois, nous avons parlé ici du projet Emily GT, qui a révélé que ces projets étaient plus avancés que prévu.

Cette initiative visait à lancer une variante électrique très proche de la SAAB 9-3 de l’époque. Cependant, des problèmes financiers ont poussé Evergrande à supprimer NEVS, qui s’est officiellement mise en mode hibernation pour éviter sa propre disparition, en licenciant 95 % de sa main-d’œuvre.

Cependant, l’esprit de NEVS et de ce qui restait de SAAB en son sein est toujours vivant. Ainsi, pour démontrer sa vitalité, elle a dévoilé au début de l’année le projet Emily GT susmentionné, ainsi que son intention de lancer d’autres modèles électriques dans un avenir proche. Tout cela dans le but d’attirer des investissements potentiels.

L'esprit de SAAB continuerait à vivre dans NEVS
L’esprit de SAAB continuerait à vivre dans NEVS, qui a conservé toute sa trajectoire historique jusqu’à aujourd’hui.

Son idée n’a pas fait long feu, puisqu’un rapport de SAAB Planet affirme qu’un investisseur non identifié a signé l’intention d’acheter le projet Emily GT. En d’autres termes, ce qui reste de l’esprit SAAB pourrait bientôt être ramené à la vie.

L’accord d’achat prévoit la reprise des activités de l’usine de Trollhättan, en Suède, où la berline sportive électrique serait produite en série, ainsi qu’une tentative de réintégration d’une grande partie de la main-d’œuvre historique de l’usine.

Comme prévu, si l’entreprise suédoise est ressuscitée, outre le lancement du projet Emily, NEVS cherchera également à produire d’autres véhicules électriques, comme une berline plus évoluée, qui incarnerait l’esprit de la SAAB 9-5 de l’époque, par exemple.

Aucun autre détail n’a été communiqué à ce stade. Il s’agit d’un processus lent qui devrait encore prendre quelques mois avant que tous les détails ne soient dévoilés. Parallèlement, il est plus que probable que la marque de voitures électriques qui émergera ne prendra pas le nom de SAAB.

Tout porte à croire qu’elle optera plutôt pour NEVS. Cependant, les informations sont encore trop rares pour que les détails de l’avenir de cette marque automobile soient considérés comme acquis.

L'Emily GT de NEVS
L’Emily GT de NEVS pourrait bientôt devenir une réalité.

L’Emily GT était équipée d’une grande batterie d’une capacité de 175 kWh, ce qui lui conférait une autonomie d’environ 1 000 kilomètres. Elle alimente quatre moteurs électriques de 120 ch chacun, ce qui donne un modèle de 480 ch, même si, selon les sources de NEVS, une variante encore plus performante de 650 ch est déjà en préparation.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttps://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Top Infos

Coups de cœur