BYD montre son potentiel avec les premières ventes de son SUV compact dans un pays européen de référence

Date:

Le nouveau constructeur chinois a commencé à livrer les premières unités de ses modèles dans les pays européens de référence en matière de voitures électriques.

Petit à petit, le géant chinois BYD commence à s’implanter sur les différents marchés européens. Alors qu’en France, la base de son réseau commercial vient à peine d’être établie, dans d’autres pays plus avancés en matière de voitures électriques, la marque a déjà commencé à récolter ses premiers fruits, montrant qu’elle a un énorme potentiel commercial à exploiter.

Grâce au dernier rapport de ventes publié par Mobility Sweden, l’association de mobilité chargée de contrôler l’importation et la production de voitures en Suède, nous avons eu accès aux premières données pertinentes sur les ventes de BYD en Europe.

Le SUV compact chinois s'est déjà fait une place dans le palmarès des ventes.
Le SUV compact chinois s’est déjà fait une place dans le palmarès des ventes.

Ces données ont été fournies par le modèle destiné à concourir dans le segment le plus important en termes de volume total des ventes sur le Vieux Continent, le BYD Atto 3, qui, en raison de ses dimensions et de son type de carrosserie, est directement classé comme un C-SUV.

Selon Mobility Sweden, l’Atto 3 a été vendue à 741 exemplaires sur le marché suédois en juin. Elle est ainsi devenue la voiture électrique la plus vendue du mois, dépassant des modèles appartenant à des marques établies comme la Volkswagen ID.4 électrique (qui est aussi une concurrente directe du modèle chinois). De plus, le SUV de BYD a été le deuxième modèle le plus vendu dans le classement général des ventes, juste derrière le Volvo XC60, qui a été le modèle le plus vendu en juin.

Malgré la lecture positive de ces premières immatriculations, elles sont encore loin de ce qu’elles pourraient devenir à l’avenir, et encore plus loin des ventes totales réalisées par le constructeur l’année dernière, qui, grâce notamment à ses bonnes performances en Chine, a produit pas moins de 1,85 million de voitures hybrides et électriques rechargeables.

Comme on pouvait s’y attendre, ce premier rebond des ventes est aussi en partie dû à la demande qui s’est accumulée depuis l’annonce de l’arrivée de BYD en Europe. Les clients qui attendaient depuis des mois les premières livraisons de leur Atto 3 les ont toutes reçues, pratiquement d’un seul coup. C’est pourquoi il faut s’attendre à une certaine baisse dans les prochains mois, puis à un retour en haut du tableau des ventes.

 

Il mesure 4,46 mètres et dispose d'un volume de bagages de 440 litres.
Le suv mesure 4,46 mètres et dispose d’un volume de bagages de 440 litres.

En France, le modèle est arrivé, pour l’instant, avec trois lignes d’équipement et une seule option mécanique. Baptisées Active, Comfort et Design, elles sont proposées aux prix de 43 690, 44 190 euros et 46 690 euros . Toutes trois utilisent le même moteur de 204 ch (situé sur l’essieu avant) et la même batterie d’une capacité de 60 kWh. Il en résulte un 0-60 en 7,3 secondes et une autonomie homologuée de 420 kilomètres avec une charge complète.

Il convient de noter que les marchés nordiques, qui sont tous des références en matière de transition vers la mobilité, anticipent toujours par leurs ventes ce qui se passera finalement en Europe. En d’autres termes, on peut s’attendre à ce que l’Atto 3 se comporte remarquablement bien lorsque les premières livraisons commenceront à se matérialiser dans les autres pays.

Distributeurs français pour l’entrée de BYD en France

BYmyCAR a inauguré deux concessions avec service après-vente à Paris. Le groupe Kroely ouvrira deux autres concessions à Strasbourg et Metz au troisième trimestre 2023, suivies de celles à Nancy et Mulhouse. De même, le groupe Bodemer prévoit d’ouvrir une concession à Rennes à la même période, avec d’autres projets en cours. Chaque concessionnaire partenaire en France présentera des magasins BYD dédiés à la vente et aux services. Le groupe Emil Frey France, via Autosphere (le principal distributeur automobile en France), sera un acteur majeur pour le développement de BYD en France. Le groupe Maurin est également annoncé comme un partenaire clé dans les futurs projets. En matière de financement, BYD collabore avec CGI Finance pour les accords traditionnels, ALD Automobile pour le leasing, et s’associe au groupe Shell Recharge pour la recharge des véhicules.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttp://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Articles connexes

Comment la voiture électrique réduit les revenus du gaz et du charbon pour le soutien du réseau électrique

Avec l'augmentation rapide des voitures électriques (VE) sur les routes, un changement majeur s'opère dans la manière dont...

Un nouveau processus de recyclage du polystyrène pourrait révolutionner l’industrie

Le polystyrène, couramment utilisé pour les emballages alimentaires et les produits de consommation, est l'un des plastiques les...

L’Union Européenne envisage des tarifs douaniers de 30 % sur les voitures électriques chinoises

L'essor de l'industrie chinoise pousse le monde occidental à adopter des politiques commerciales de plus en plus protectionnistes....

Les véhicules électriques freinent la croissance de la demande d’essence : un changement majeur en vue

Selon un récent rapport de la consultante Wood Mackenzie, la demande de gasoline devrait augmenter d'environ 340 000...