vendredi, juin 21, 2024
AccueilÉnergieL'oxygénation de la mer Baltique pour une économie super-verte de l'hydrogène, reçoit...

L’oxygénation de la mer Baltique pour une économie super-verte de l’hydrogène, reçoit le soutien de l’ONU

Le projet BOxHy, une collaboration tripartite innovante, vise à résoudre le problème critique de l'anoxie dans la mer Baltique en injectant de l'oxygène grâce à la production d'hydrogène en mer. Soutenu par la Décennie des sciences océaniques de l'ONU, ce projet ouvre la voie à une restauration environnementale durable et au développement économique.

Marquant une étape majeure dans la lutte pour la réoxygénation des océans, le projet BOxHy (Baltic Sea Oxygenation and the Super-Green Hydrogène Economy) a été inclus dans le cadre de la Décennie des sciences océaniques pour le développement durable 2021-2030 de l’ONU. Ce projet unique est le fruit d’une collaboration tripartite pionnière entre Flexens, Lhyfe et le département d’écologie, d’environnement et de sciences végétales de l’université de Stockholm. Chaque partenaire apporte son expertise pour faire avancer ce projet.

BOxHy se positionne à l’avant-garde des efforts visant à résoudre le problème critique de l’anoxie dans la mer Baltique, un état caractérisé par l’absence totale d’oxygène qui menace la vie marine et la santé de l’écosystème. À l’échelle mondiale, les océans perdent de l’oxygène depuis les années 1950, principalement en raison de la pollution de l’eau et du réchauffement climatique. Cette perte a un impact destructeur sur l’océan, sa faune et sa flore, ainsi que sur les humains, car elle affecte les millions d’emplois liés aux eaux côtières et l’approvisionnement en protéines de plus de 3 milliards de personnes.

Le projet BOxHy vise à restaurer la vitalité aquatique en adaptant les technologies existantes pour oxygéner la mer. Il explore également le potentiel de couplage du secteur avec la production d’hydrogène vert, offrant ainsi un modèle durable de restauration environnementale et de développement économique. L’objectif principal est de contribuer à résoudre le problème de l’anoxie dans la mer Baltique en injectant de l’oxygène grâce à la production d’hydrogène en mer à l’aide de l’électrolyse de l’eau, une technologie existante et adaptée.

Le projet, qui a débuté en octobre 2023, est coordonné par Flexens et bénéficie du soutien du Fonds du plan d’action pour la mer Baltique. En recevant l’aval de la Décennie des Nations unies pour l’océan, BOxHy valide son engagement en faveur d’une gouvernance durable des océans et encourage la collaboration et l’innovation au niveau mondial pour la santé des océans. Cette reconnaissance est une excellente occasion de souligner l’importance du projet et son alignement sur les objectifs des Nations unies en matière de gestion durable des océans.

Avec le soutien de la Décennie des Nations unies, BOxHy est prêt à élargir son engagement auprès des parties prenantes grâce à des discussions actives au sein du réseau de la Décennie des océans et à la collaboration avec d’autres partenaires de la Décennie. Atteindre l’objectif à long terme d’atténuer l’anoxie à l’échelle de la mer Baltique nécessite une collaboration internationale entre la communauté scientifique, le secteur de l’énergie, les décideurs politiques, les citoyens, les investisseurs et d’autres acteurs. En adoptant une approche progressive de la mise en œuvre et en impliquant les parties prenantes à chaque étape, nous pouvons relever les défis et trouver les meilleures solutions ensemble.

Mathilde Michel
Mathilde Michel
Mathilde est journaliste et aime partager ses connaissances, mais elle aime aussi parler du quotidien, du bien-être et des animaux.

Actualités

Coups de cœur