jeudi, avril 18, 2024
AccueilÉnergieL'Égypte va envoyer de l'énergie renouvelable en Europe via un câble de...

L’Égypte va envoyer de l’énergie renouvelable en Europe via un câble de 1 000 km

Un câble sous-marin reliant l'Égypte à l'Europe facilitera le transfert de l'énergie solaire et éolienne

Le gouvernement égyptien, représenté par la Société de Transmission de l’Électricité égyptienne (EETC), et le Groupe Jan De Nul ont signé un accord crucial pour la construction d’un câble sous-marin d’exportation.

Ce projet, qui reliera l’Égypte à l’Europe, est une étape cruciale vers une intégration accrue des énergies renouvelables sur le marché énergétique européen.

Un câble sous-marin de 1 000 km

Le câble sous-marin prévu, s’étendant sur environ 1 000 km, vise à transporter plus de 2 gigawatts d’énergie solaire et éolienne de l’Égypte vers l’Europe. Ce projet est remarquable non seulement par sa longueur, mais aussi par la profondeur des eaux qu’il traversera, atteignant jusqu’à 3 000 mètres à certains endroits.

Pour mener à bien ce projet ambitieux, le Groupe Jan De Nul a commandé la construction d’un nouveau navire d’installation de câbles, le Fleeming Jenkin. Ce navire, d’une capacité de transport de câbles de 28 000 tonnes, est conçu pour installer des câbles plus longs et plus lourds dans des eaux ultra-profondes. Ce développement technologique souligne l’engagement du Groupe Jan De Nul dans des projets d’énergie renouvelable à grande échelle.

L'Égypte va envoyer de l'énergie renouvelable en Europe

L’Egypte, une puissance productrice d’énergie solaire

L’Égypte se distingue dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord par son potentiel en énergie solaire. Les conditions en Égypte sont bien plus favorables à la génération d’énergie solaire par rapport à la majeure partie de l’Europe. Ce projet renforce non seulement la position de l’Égypte en tant que leader dans la transition énergétique en Afrique, mais met également en lumière la demande croissante d’énergie verte à l’échelle mondiale et la nécessité de connexions intercontinentales.

On s’attend à ce que la mise en œuvre réelle du projet commence en 2027, démontrant ainsi un progrès significatif dans la coopération internationale pour la transition vers des énergies plus propres et durables.

Ce projet entre l’Égypte et l’Europe est un exemple impressionnant de la manière dont la coopération internationale et l’innovation technologique peuvent jouer un rôle crucial dans la progression vers un avenir énergétique plus durable. Avec l’augmentation de la demande en énergie renouvelable et le potentiel inexploité dans des régions telles que l’Égypte, nous assistons à un changement significatif dans le paysage énergétique mondial.

&

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttps://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Top Infos

Coups de cœur