AccueilTechnologieL'écodéchet de l'IA : 5 questions à ChatGPT consomment un demi-litre d'eau

L’écodéchet de l’IA : 5 questions à ChatGPT consomment un demi-litre d’eau

L'intelligence artificielle a fait une irruption massive dans nos vies, et ce n'est qu'un début. Son impact sur l'environnement commence également à se faire sentir.

Publié le:

L’intelligence artificielle nécessite une grande puissance de calcul pour fonctionner, ce qui se fait dans d’énormes centres de données avec des dizaines de milliers de serveurs. Sa consommation d’eau pour le refroidissement et d’autres tâches est énorme : cinq requêtes ChatGPT consomment un demi-litre d’eau dans le centre de données de Microsoft à Iowa.

L’intelligence artificielle, comme les crypto-monnaies, nécessite une énorme puissance de calcul. Les cryptomonnaies le faisaient avec des cartes graphiques de jeu, et l’IA le fait avec des GPU spécialisés, tels que les modèles A100 et H100 de NVIDIA.

Ces deux technologies nécessitent d’énormes ordinateurs spécialisés dotés de dizaines de milliers de GPU fonctionnant 24 heures sur 24. Il s’agit de fermes de crypto-monnaies ou de centres de données d’IA.

Faire fonctionner le matériel n’implique pas seulement une consommation d’énergie sous forme d’électricité, qui peut avoir un impact environnemental plus ou moins important selon la manière dont elle est générée. Il faut également d’énormes quantités d’eau pour refroidir les ordinateurs et effectuer d’autres tâches.

Construction de data center pour chatgpt
Quelle est la consommation d’eau de l’intelligence artificielle ?

Les crypto-monnaies et l’intelligence artificielle consomment toutes deux une grande quantité de ressources, mais il existe une différence importante. L’IA a des applications infinies, dont beaucoup sont bénéfiques pour l’humanité, tandis que les crypto-monnaies sont essentiellement utilisées par quelques spéculateurs pour s’enrichir. La différence est importante.

L’université de Californie a mené une étude, publiée par AP, sur l’eau consommée par le centre de données de Microsoft dans l’Iowa (États-Unis), qui est principalement utilisé pour faire fonctionner le GPT-4 d’OpenAI.

La consommation d’eau du centre a augmenté de 37 % depuis 2021, et est principalement attribuée à l’IA. Au total, il consomme 6 436 millions de litres d’eau par an. L’étude conclut qu’entre 5 et 50 questions du ChatGPT (selon leur complexité) consomment un demi-litre d’eau. Si nous nous arrêtons pour réfléchir au nombre de questions stupides que nous avons posées à ChatGPT, il y a de quoi avoir mauvaise conscience…

Cette dépense d’eau prend en compte la consommation des centrales électriques qui alimentent le centre de données, ainsi que le refroidissement lui-même. Le centre Iowa n’utilise de l’eau pour le refroidissement que pendant les mois d’été. Ailleurs, la consommation d’eau est encore plus élevée.

Bien entendu, cet impact environnemental n’est pas propre à Microsoft. La même étude indique que la consommation d’eau dans tous les centres de données de Google a augmenté de 30 % depuis 2021. Des chiffres qui ne sont pas les bienvenus alors que, dans de nombreux pays du monde, la sécheresse est un problème majeur.

La technologie a un prix, qui dans le cas de l’intelligence artificielle se traduit par une forte consommation d’électricité et d’eau. Un impact environnemental énorme que les entreprises doivent réduire, car c’est possible.

Stéphane Bourgeois
Stéphane Bourgeois
Stéphane a commencé à écrire il y a quelques années, explorant des sujets tels que les dernières technologies numériques, l'impact environnemental des industries et les dernières découvertes scientifiques. Son objectif est de partager des informations claires et accessibles pour aider les lecteurs à mieux comprendre le monde qui les entoure.

Articles connexes

L’hydrogène fournira jusqu’à 26 % de la demande d’énergie finale de l’UE en 2050, mais il est peu probable qu’il soit utilisé pour les...

L'hydrogène électrique jouera un rôle essentiel dans la décarbonisation de l'Europe, mais les décideurs politiques ne devraient l'utiliser...

Le moteur à hydrogène révolutionnaire de Hyundai-Kia ne produit aucune émission : il ne pollue pas et n’émet pas de particules

Le stockage de l'hydrogène dans un réservoir pressurisé pour alimenter la pile à combustible d'un véhicule électrique est...

Le potentiel inconnu de Waze – une fonctionnalité surprenante que Google Maps ne possède pas

Waze pourrait être considéré comme la meilleure alternative à Google Maps pour planifier un itinéraire spécifique en voiture....

SOLYCO SOLon, solution photovoltaïque intégrant des panneaux bifaciaux verticaux et des toits verts

Cette initiative est le fruit d'une collaboration entre Solyco, fabricant renommé de panneaux photovoltaïques, et Optigrün, spécialiste de...