AccueilSciencesLa Terre a reçu un message transmis par laser à 16 millions...

La Terre a reçu un message transmis par laser à 16 millions de kilomètres de distance

Publié le:

La NASA a réussi à transmettre des messages à l’aide de la technologie laser sur une distance impressionnante de près de 16 millions de kilomètres, ce qui constitue une avancée considérable pour les communications spatiales. Cette réalisation représente non seulement une étape importante dans l’histoire de l’exploration spatiale, mais ouvre également un nouveau chapitre dans la manière dont nous comprenons et planifions la communication dans le vaste cosmos.

L’utilisation de lasers pour la communication contraste avec les méthodes traditionnelles basées sur les ondes radio, offrant une augmentation substantielle de la vitesse de transmission des données. Cette approche pourrait s’avérer essentielle pour l’envoi de messages vidéo haute définition à destination et en provenance de planètes lointaines telles que Mars, en réduisant considérablement les délais de communication.

L’expérience DSOC de la NASA : raison d’être et objectifs

dsoc

L’expérience DSOC (Deep Space Optical Communications),, menée par la NASA, est un projet pionnier dont l’objectif est de faire passer les communications laser à l’étape suivante : l’espace lointain. L’expérience, intégrée à la mission du vaisseau spatial Psyche, vise à tester les communications optiques à large bande passante au cours des deux premières années du voyage du vaisseau spatial dans la ceinture principale d’astéroïdes.

Le DSOC vise à surmonter les limites des systèmes de télécommunications par radiofréquence, qui dominent actuellement les communications spatiales. Ce nouveau système devrait permettre d’atteindre des débits de données au moins 10 fois supérieurs à ceux des systèmes radio de taille et de puissance comparables. Cela signifie la possibilité de transmettre des images de plus haute résolution et de plus grands volumes de données scientifiques, et ouvre même la porte à la transmission vidéo en temps réel.

Innovations techniques : de la théorie à la pratique

Le passage de la théorie à la pratique dans le domaine des communications laser implique un certain nombre d’innovations techniques notables. Tout d’abord, le processus de communication laser dans l’espace implique l’encodage de bits de données dans les photons émis par le laser. Cette technologie nécessite des instruments de haute précision tant pour l’émission et la réception que pour le décodage du signal.

L’un des principaux avantages de ce système est sa capacité à transmettre des informations par l’intermédiaire d’un faisceau très focalisé, ce qui réduit considérablement la puissance requise par rapport aux ondes radio. D’autre part, le faisceau laser est plus difficile à intercepter, ce qui augmente la sécurité des données transmises.

Le principal défi de ce système est de maintenir un alignement précis entre l’émetteur et le récepteur. Dans le cas de l’expérience DSOC, l’émetteur-récepteur laser à bord de la sonde Psyche et le télescope sur Terre doivent être parfaitement alignés malgré leur déplacement dans l’espace, ce qui nécessite un ajustement constant en temps réel.

La Mission Psyché et son rôle dans le développement du DSOC

laser

Le vaisseau spatial Psyche, qui transporte l’émetteur-récepteur laser de l’expérience DSOC, joue un rôle crucial dans cette mission de communication interplanétaire. Lancée en octobre 2023, Psyche effectue une mission de démonstration technologique de deux ans vers la ceinture d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter.

Au cours de son voyage, Psyche servira de plateforme d’essai pour DSOC. Un survol de Mars est prévu, ce qui permettra de tester et d’affiner la méthode de communication par laser dans l’infrarouge proche. Cela est essentiel pour s’assurer que la technologie est non seulement viable, mais aussi efficace et fiable pour les futures missions à longue portée.

Le vaisseau spatial Psyche n’est pas seulement destiné à tester la technologie de communication, il est également équipé pour étudier l’astéroïde métallique Psyche, ce qui ajoute une valeur scientifique significative à la mission.

Défis et solutions dans la communication laser longue distance

laser contre radio

La mise en œuvre de la communication laser dans l’espace lointain n’est pas sans poser de problèmes. L’un des obstacles les plus importants est le maintien de la précision dans l’alignement du faisceau laser entre le vaisseau spatial et le récepteur sur Terre. Compte tenu de la grande distance et du mouvement constant des deux objets dans l’espace, cet alignement requiert une précision extraordinaire.

Pour relever ce défi, des systèmes d’ajustement en temps réel et des algorithmes avancés sont utilisés pour permettre à l’émetteur-récepteur laser à bord de la sonde Psyche et au télescope sur Terre de rester alignés avec précision. Ces systèmes doivent être capables de compenser les mouvements et les rotations du vaisseau spatial, ainsi que les variations de sa trajectoire.

Un autre défi consiste à encoder et décoder efficacement les données transmises par le laser. Cela implique un travail intensif à la fois dans le développement de matériel spécialisé, tel que des détecteurs supraconducteurs à haute efficacité, et dans la création de logiciels capables d’interpréter correctement les données transmises par les photons.

La capacité à surmonter ces défis valide non seulement la faisabilité de la communication par laser dans l’espace lointain, mais ouvre également la voie à de futures missions spatiales qui pourraient s’appuyer sur cette technologie pour une transmission de données plus rapide et plus sûre.

 

Louise Lamothe
Louise Lamothe
Bibliophile et accro aux infos en tout genre, Louise aime partager ses découvertes aux travers de ses articles.

Articles connexes

Les panneaux solaires, un outil inattendu contre la sécheresse : révolution climatique en cours

Après tant d'années d'utilisation des panneaux solaires, nous avons découvert qu'ils étaient capables de faire quelque chose avec...

La NASA finance un engin spatial destiné à rechercher de l’eau sur Mars depuis les hauteurs de son atmosphère

Baptisé "Maggie" en raison de la ressemblance avec son acronyme (Mars Aerial and Ground Intelligent Explorer), il s'agit...

Une étude change radicalement l’approche de la lutte contre le changement climatique

Bien que la plantation d'arbres soit très positive pour combattre le changement climatique, les avantages pour l'environnement prennent...

L’Odyssée choquante du « dernier astronaute soviétique » : il a été oublié dans l’espace pendant près d’un an

Imaginez que vous soyez dans l'espace alors que le monde que vous connaissez s'effondre. Dans le domaine fascinant...