La batterie hydrogène-magnésium est désormais une réalité : des décennies d’essais et une caractéristique unique

Date:

Après des décennies de recherche, la batterie hydrogène-magnésium est enfin devenue une réalité, offrant une caractéristique unique qui pourrait changer la donne dans le domaine de l'automobile zéro émission.

La batterie hydrogène-magnésium est le fruit de dizaines d’années d’efforts. Elle est désormais une réalité et présente une caractéristique unique. L’utilisation de l’hydrogène dans les moteurs et les batteries existe depuis le début du XIXe siècle, mais ce n’est que maintenant qu’elle prend de l’ampleur en tant que nouvelle alternative dans le domaine de l’automobile zéro émission. Nous l’avons déjà vu briller dans la voiture à hydrogène à deux moteurs ou dans le moteur à eau.

Il y a plusieurs siècles, l’homme politique et inventeur français François Isaac de Rivaz a tenté de faire fonctionner un moteur à combustion interne à hydrogène. Cependant, bien que le monde ait toujours été conscient de l’existence de l’hydrogène, ce n’est que ces dernières années que sa mise en œuvre s’est accélérée. L’utilisation par l’homme des combustibles fossiles a créé un fossé de pollution que nous devons combler.

De nouveaux détails sur la Model 3 la plus folle jamais construite par Tesla émergent

C’est pourquoi de nouvelles façons d’obtenir de l’énergie et la décarbonisation de divers secteurs, y compris l’automobile, sont recherchées presque désespérément. Dans ce contexte, le développement de la pile à hydrogène, des moteurs à hydrogène et la prolifération de nouvelles techniques de production, de stockage et de commercialisation se sont imposés.

Une batterie hydrogène-magnésium prête à changer la scène automobile

Une équipe de chercheurs coréens de l’Ulsan National Institute of Science and Technology (UNIST), coordonnée par le professeur Hyunchul Oh, a créé une batterie capable de stocker l’H à grande échelle. Une invention que nous n’avions pas vue jusqu’à présent.

Il s’agit d’une nouvelle batterie qui pourrait être adaptée à différents moyens de transport, notamment pour le transport maritime et terrestre. Les chercheurs, membres du département de chimie de l’UNIST, ont mis au point une structure nanoporeuse de borohydrure de magnésium, un matériau supraconducteur utilisé jusqu’à présent dans la conception de câbles. Cependant, son interaction et ses propriétés liées au H n’étaient pas connues.

Toyota C-HR hybride rechargeable : la version que vous attendiez

Cette structure de magnésium est capable d’accumuler une quantité considérable de molécules d’hydrogène, atteignant une densité qui peut doubler la capacité de stockage actuelle de l’hydrogène sous sa forme liquide cryogénique. En d’autres termes, ce nouveau matériau permet d’atteindre une capacité de stockage de 144 g/L (grammes par litre), alors que les procédés de stockage actuels ne permettent d’atteindre que 70 g/L.

“Il s’agit d’un changement de paradigme dans le domaine du stockage de l’hydrogène, qui offre une alternative convaincante aux approches traditionnelles”, déclare Hyunchul Oh.

Avantages de la batterie hydrogène-magnésium

Jusqu’à présent, aucune proposition ne semblait surpasser les batteries actuelles à base de lithium utilisées dans l’industrie automobile et dans d’autres secteurs, même si les propriétés du magnésium sont étudiées depuis des décennies.

Ce nouveau matériau créé à l’UNIST pourrait améliorer la capacité de stockage de l’hydrogène dans les véhicules qui l’utilisent. Un concept qui pourrait être appliqué dans la Toyota Mirai ou la Hyundai Nexo, qui utilisent des piles à combustible à hydrogène. Un autre aspect prometteur est la production de batteries qui pourraient offrir une autonomie nettement supérieure à celle des batteries conventionnelles utilisées dans divers moyens de transport.

Ce qui se passe avec cette batterie est le résultat d’une étude publiée dans Nature Chemistry et largement financée par la Fondation nationale de la recherche de Corée (NRF) et le ministère de la science et de la technologie de ce même territoire.

Concrètement, il pourrait s’agir de la première étape du développement d’une batterie qui mettrait fin à la domination actuelle des batteries lithium-ion. Cela révolutionnerait l’industrie automobile, et bien d’autres, au moins en termes d’autonomie des véhicules.

La batterie hydrogène-magnésium est là, après des décennies de tentatives. Seul l’avenir nous dira jusqu’où elle ira. En attendant, l’hydrogène continue de gagner du terrain avec d’autres propositions telles que les premières routes à hydrogène.

Baptiste Laforge
Baptiste Laforge
"Soyez vous-même. Par-dessus tout, laissez qui vous êtes, ce que vous êtes, ce que vous croyez, briller à travers chaque phrase que vous écrivez, chaque pièce que vous terminez." - John Jakes. Ces lignes m'ont émue, je me retrouve dans l'écriture car c'est l'une des plus grandes joies pour moi. Si vous aimez lire mes articles et si vous avez des traces à modifier, alors n'hésitez pas à les partager

Articles connexes

Les véhicules électriques freinent la croissance de la demande d’essence : un changement majeur en vue

Selon un récent rapport de la consultante Wood Mackenzie, la demande de gasoline devrait augmenter d'environ 340 000...

Prix du gaz : nouvelle hausse des factures en juin 2024

Les consommateurs de gaz en France doivent se préparer à une nouvelle hausse des prix en juin 2024....

Découvrez le top des smartphones 2024 : Les modèles qui redéfinissent la technologie mobile!

Le monde de la téléphonie mobile évolue à grands pas et chaque année, la concurrence entre les marques...

Éliminez les bugs de votre Google Pixel : Méthodes efficaces pour une meilleure utilisation

Les téléphones Google ont la particularité d'avoir une version d'Android plus propre que le reste des marques, car...