Innovation : Un robot-poisson commence à collecter les microplastiques dans les lacs au Royaume-Uni

Un poisson-robot qui collecte les microplastiques dans les cours d'eau est passé de l'état d'idée à celui de prototype fonctionnel. Le concept a pris vie après avoir remporté le concours public de l'université du Surrey, le Natural Robotics Contest.

Date:

Un jury international a choisi le concept de poisson robot conçu par l’étudiante Eleanor Mackintosh parce qu’il pourrait contribuer à réduire la quantité de pollution plastique dans l’eau. Le concept gagnant a ensuite été transformé en un prototype fonctionnel.

A quoi ressemble le poisson collecteur de déchets.

The Natural Robotics Contest 2022 Winner: 'Gillbert'

Les experts et les chercheurs en robotique, dirigés par le Dr Robert Siddall, ont transformé la conception de Mackintosh en un prototype imprimé en 3D de la taille d’un saumon.

Baptisé “Gillbert”, l’appareil se compose d’une unité de tête inondée et d’une unité de queue étanche. Grâce à un ensemble de branchies sur les côtés et à un maillage fin entre elles, capable de filtrer des particules d’environ deux millimètres, le robot-poisson filtre l’eau et garde les microplastiques à l’intérieur de son récipient pendant qu’il nage.
Les déchets du robot poisson

Les branchies biomimétiques éliminent efficacement les particules de l’eau entrante.

Gillbert a déjà été testé en laboratoire et dans des lacs locaux – et il brille même dans le noir.

Selon Robert Siddall, l’équipe envisage une série d’améliorations pour le robot, visant à le rendre plus rapide et plus intelligent, ainsi qu’à lui permettre de fonctionner de manière autonome, plutôt que d’être télécommandé.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce robot suceur de plastique, vous pouvez consulter la recherche complète ici, ou regarder la vidéo ci-dessous :

Il est intéressant de noter que la conception de Gillbert est ouverte et peut être téléchargée gratuitement sur le site Web du concours. Cela signifie que toute personne disposant d’une imprimante 3D peut créer son propre poisson suceur de microplastiques.

Mais le plus beau dans ce robot, c’est qu’il montre comment l’engagement du public et les ressources universitaires peuvent permettre d’exploiter les esprits les plus brillants d’Europe et de donner vie à des idées novatrices.

Le prochain concours de robotique de la nature sera annoncé au printemps 2023. Cela signifie que si vous avez une idée brillante pour aider à sauver la planète, vous avez encore un peu de temps pour la présenter et avoir une chance de la réaliser.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttp://appel-aura-ecologie.fr
Passionné de technologie mais soucieux de l'environnement, Pascal écrit principalement sur ses sujets de prédilection tournant autour de l'écologie.

Articles connexes

La série “Willow” sur Disney+ montre clairement que la nostalgie a des limites

Le remake de "Willow" est un produit qui était pratiquement acquis d'avance, Disney ayant raclé le fond du...

Comment choisir des pneus d’hiver en 9 étapes !

Entre le 1er novembre et le 31 mars, il est obligatoire d'équiper son véhicule en pneus hiver ou...

5 questions pour évaluer votre propre intelligence émotionnelle

Lorsqu'il s'agit de travailler avec les autres, Marcel Schwantes pense que l'intelligence émotionnelle (QE) est essentielle, que nous...

Pas de diesel, pas d’essence, pas d’électrique – le seul moteur que vous devez choisir pour faire un achat plus judicieux

Aujourd'hui, le nombre de décisions que les conducteurs doivent prendre avant d'acheter une nouvelle voiture a considérablement augmenté,...