Comment économiser l’énergie dans la maison, en hiver comme en été

Avec le changement climatique, les experts prévoient que les pics de chaleur ou de froid extrêmes deviendront plus fréquents à l'avenir. C'est pendant ces vagues de chaleur ou de froid que se produisent les pics de consommation d'énergie les plus élevés, ce qui fait augmenter la demande et le prix du kWh.

Date:

Il est temps de réaliser des économies d’énergie, lorsqu’il fait chaud ou froid , car des pics de consommation se produisent avec le changement climatique. Par conséquent, pour l’avenir, nous pouvons conclure que ces pics seront plus fréquents et que, par conséquent, le prix de l’énergie subira davantage de hausses.

Comment pouvons-nous les contrer ? Nous ne pouvons peut-être pas influencer le prix, mais nous pouvons le faire en termes de maîtrise de la consommation dans le salon avec une série de stratégies de base afin que le montant mensuel de la facture ne soit pas si lourd. En voici dix pour votre salon, bien que certains puissent être appliqués dans d’autres pièces ou dans toute la maison.

La climatisation ne doit jamais être réglée en dessous de 23ºC et le chauffage ne doit jamais être réglé au-dessus de 22ºC

Il n’est pas nécessaire de se référer aux annonces faites par le gouvernement; il suffit de faire un calcul logique : si en hiver, à cette température est chaude, nous nous sentons à l’aise, pourquoi en été, lorsque nous portons moins de vêtements, cette température nous semble-t-elle élevée ? En été, la température recommandée se situe entre 24 et 26ºC, suffisamment pour être confortable sans avoir froid, et si à 26ºC vous êtes bien, ne la baissez pas à 23ºC.

Si ce que nous recherchons, c’est un confort maximal à tout prix, nous pouvons le relever autant que nous le voulons et enlever des vêtements dès que nous nous sentons plus chauds. Si nous voulons économiser de l’énergie, la chose logique à faire est de s’emmitoufler et de limiter le niveau de chaleur interne de la maison. En hiver, 22ºC est plus que raisonnable pour se tenir au chaud. Et comme précédemment, si vous êtes bien à 20ºC, n’augmentez pas la température à 22ºC.

opter pour une pompe à chaleur

Utilisez des ventilateurs si la pièce est grande.

De la même manière, une pompe à chaleur domestique dans une grande salle à manger ne sera pas en mesure d’acheminer la chaleur dans tous les coins et devra travailler davantage pour maintenir le point de température programmé, car des courants de convection seront produits à partir des zones moins refroidies. L’utilisation d’un ventilateur peut aider à mieux diffuser l’air froid, ou l’air chaud en hiver, dans la pièce.

Contrôler la pression de l’eau

Le contrôle de la pression du circuit de la chaudière est essentiel pour savoir si nous avons des fuites d’eau par un joint ou des bouchons de radiateur, ce qui facilite l’entrée d’air et une chute drastique du rendement. En d’autres termes, une hausse de la consommation.

Contrôler la chaudière à gaz une fois par an

Il est important de faire réviser votre chaudière chaque année, non seulement pour vous assurer que rien ne se passe, mais aussi pour économiser de l’énergie. Si la chaudière n’est pas correctement réglée ou si le brûleur est sale, vous aurez besoin de plus de gaz pour chauffer la même quantité, avec pour conséquence un gaspillage d’argent et une augmentation de la pollution (sans tenir compte des gaz dangereux comme le monoxyde de carbone).

opter pour une pompe à chaleur

Utilisez un thermostat et si possible un thermostat programmable.

Bien qu’il en reste peu, il existe encore des installations de chaudières sans thermostat. Il est essentiel d’en installer un car il contrôlera la chaudière afin qu’elle ne surchauffe pas lorsque la température souhaitée est atteinte. Sans le thermostat, on peut surchauffer sans s’en rendre compte et être obligé de réguler à la main.

Mais il existe aussi des modèles programmables qui vous permettent de contrôler différentes températures tout au long de la journée et de la semaine. Nous pouvons régler une température de 18ºC pour dormir et de 22ºC pendant les heures où nous sommes actifs à la maison, ou baisser la température lorsque nous allons au travail si personne n’est à la maison. Il existe même des modèles que l’on peut régler à partir du téléphone portable pour apporter des modifications si l’on doit rentrer chez soi plus tard.

Remplacer votre chaudière à gaz par une chaudière à condensation

La technologie progresse dans tous les domaines, y compris celui des chaudières à gaz. Si vous avez une vieille chaudière et, surtout, si vous envisagez de la changer, il est conseillé de passer à une chaudière à condensation car elle permet d’économiser jusqu’à 30 % d’énergie.

Programmer correctement les accumulateurs

Si vous avez des accumulateurs électriques de nuit, vérifiez une fois par an que l’horloge est à l’heure et qu’ils sont programmés pour fonctionner pendant les heures creuses.

S’ils sont bien programmés, ils constituent l’un des systèmes de chauffage les plus confortables, sûrs et économiques (ils n’émettent pas de gaz polluants). Mais si l’électricité s’arrête ou est coupée, et que nous ne nous souvenons pas de remettre l’horloge à l’heure, il est possible que nous consommions aux heures de pointe, ce qui sera plus que deux fois plus cher.

Utilisez des multiprises avec interrupteurs pour éviter la mise en veille.

Enfin, il ne faut pas oublier l’autre puits d’énergie du salon : la mise en veille des différents appareils, de la télévision à l’ordinateur en passant par la radio, le routeur, etc. Il est bon de les éteindre lorsque vous vous couchez ou que vous partez en vacances ou le week-end, car ils peuvent consommer jusqu’à 20 % du total. Une façon de s’en souvenir est d’utiliser des multiprises munies d’un interrupteur, de sorte qu’en appuyant sur l’interrupteur, nous pouvons déconnecter tous ces appareils du secteur.

Ventiler lorsque le temps est plus favorable.

En été, il est conseillé d’aérer très tôt le matin ou le soir, lorsque la chaleur est moins forte ; en hiver, faites-le lorsque le soleil est haut et chauffe la maison. L’idée en été est d’empêcher la chaleur d’entrer et, à l’inverse, de l’empêcher de s’échapper en hiver.

N’oubliez pas non plus de fermer portes et fenêtres, ce qui est une évidence, mais il y a toujours le classique distrait de la famille qui les laisse… En ce qui concerne les portes, un cloisonnement rigoureux des pièces est la meilleure forme d’isolation thermique. Une porte inutilement ouverte pendant les périodes de chaleur ou de froid peut modifier considérablement le climat de la pièce.

Opter pour une pompe à chaleur

La pompe à chaleur est le système de chauffage conventionnel le plus efficace qui puisse être installé, puisqu’elle fournit actuellement 4 fois plus de chaleur (refroidissement en été) que l’énergie qu’elle consomme.

Il est beaucoup plus économique que le gaz et surtout beaucoup moins cher que les radiateurs ou les petits poêles électriques. Mais ce n’est pas tout, il est aussi beaucoup plus écologique et plus sûr, car il n’émet aucun type de gaz polluant et absorbe la chaleur de l’extérieur du bâtiment pour l’introduire à l’intérieur. En d’autres termes, il permet de ne pas chauffer la planète, car au lieu de générer de la chaleur, il en change l’emplacement.

Il a également l’avantage d’être très rapide, de sorte que lorsque nous rentrons chez nous, nous pouvons l’allumer et le réchauffer en quelques minutes, sans avoir à laisser le chauffage allumé pendant la journée.

Il est très fréquent que les pompes à chaleur soient installées de manière incorrecte, à côté du plafond. Cette position est correcte pour la climatisation, car l’air froid descend tout seul, mais elle n’est pas adaptée aux pompes à chaleur, car l’air chaud monte tout seul et nous devons mettre le ventilateur de la pompe en position forte pour qu’il descende jusqu’aux pieds. Si vous devez acheter une pompe à chaleur dans l’intention de l’utiliser pour le chauffage, il est préférable de choisir un modèle au niveau du sol (comme les radiateurs à eau), qui diffusera la chaleur jusqu’aux pieds, avec une ventilation beaucoup plus douce et sera beaucoup plus confortable. Si vous comptez l’utiliser à la fois pour le chauffage et la climatisation, il est préférable de le placer également sur le sol.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttp://appel-aura-ecologie.fr
Passionné de technologie mais soucieux de l'environnement, Pascal écrit principalement sur ses sujets de prédilection tournant autour de l'écologie.

Articles connexes

La série “Willow” sur Disney+ montre clairement que la nostalgie a des limites

Le remake de "Willow" est un produit qui était pratiquement acquis d'avance, Disney ayant raclé le fond du...

Comment choisir des pneus d’hiver en 9 étapes !

Entre le 1er novembre et le 31 mars, il est obligatoire d'équiper son véhicule en pneus hiver ou...

5 questions pour évaluer votre propre intelligence émotionnelle

Lorsqu'il s'agit de travailler avec les autres, Marcel Schwantes pense que l'intelligence émotionnelle (QE) est essentielle, que nous...

Pas de diesel, pas d’essence, pas d’électrique – le seul moteur que vous devez choisir pour faire un achat plus judicieux

Aujourd'hui, le nombre de décisions que les conducteurs doivent prendre avant d'acheter une nouvelle voiture a considérablement augmenté,...