AccueilTransportHopium Machina, une voiture à hydrogène avec 1 000 km d'autonomie

Hopium Machina, une voiture à hydrogène avec 1 000 km d’autonomie

Hopium Machina est Française,, une voiture à hydrogène spectaculaire qui a été officiellement dévoilée à Paris.

Publié le:

Cette année, le Mondial de l’automobile de Paris s’avère être l’occasion idéale pour de nombreux constructeurs de dévoiler leurs nouveaux véhicules.

Et cela a d’autant plus de sens si le constructeur est d’origine française, comme c’est le cas de la jeune entreprise française qui travaille à la réalisation de la Hopium Machina.

Malgré le fait qu’un grand nombre de constructeurs automobiles misent sur les voitures électriques, certains pensent encore que les voitures à pile à combustible (hydrogène) sont la meilleure option.

C’est le cas de la Hopium Machina, une voiture à hydrogène qui entend devenir une référence dans le secteur.

La gamme Hopium Machina, son grand point de différenciation

Une nouvelle marque dans un type de véhicule qui en est encore à ses débuts doit être un facteur de différenciation, et c’est ce que les développeurs de la Machina ont l’intention de faire.
Une grande partie des efforts a été concentrée sur l’offre d’une autonomie qu’aucune autre voiture électrique ou à hydrogène ne peut atteindre à ce jour, l’autonomie annoncée pour la Hopium Machina étant fixée à 1 000 kilomètres.

En outre, le processus de “ravitaillement” ne prendra que 3 minutes. Ce temps sera égal, voire inférieur, à celui nécessaire pour faire le plein d’une voiture à combustion.

La puissance de la Hopium Machina sera de 368 kW (500 ch) au total grâce à deux moteurs électriques qui assureront la transmission intégrale du véhicule. L’accélération de 0 à 100 km/h se fera en un peu moins de 5 secondes et la vitesse maximale sera limitée à 230 km/h.

En revanche, et c’est peut-être l’aspect le plus négatif de l’Hopium Machina, il s’agira d’un véhicule coûteux, dont le prix de départ sera de 120 000 euros.

En ce qui concerne les dates de début de production, le constructeur prévoit de commencer cette phase en 2025. Ce qui est clair, c’est que la production sera locale (en France) et que tous les composants du véhicule proviendront d’un pays européen afin de minimiser l’empreinte carbone dans le processus de fabrication du véhicule.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttps://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Articles connexes

Des voitures solaires qui se rechargent en roulant : cette usine allemande a réalisé l’impossible

De plus en plus de constructeurs automobiles cherchent à rendre l'utilisation des véhicules durable, la première alternative étant...

Le potentiel inconnu de Waze – une fonctionnalité surprenante que Google Maps ne possède pas

Waze pourrait être considéré comme la meilleure alternative à Google Maps pour planifier un itinéraire spécifique en voiture....

Audi Q7 2025 : le SUV pionnier d’Ingolstadt, plus high-tech que jamais

Au milieu d'une période de rénovations majeures au sein d'Audi, c'est maintenant au tour de son plus grand...

Wagoneer S: Jeep lance son premier SUV tout-électrique

Jeep a officiellement annoncé son premier SUV entièrement électrique pour le marché américain, le Wagoneer S, qui arrivera...