AccueilTechnologieVoici Vertiia, le premier eVTOL à hydrogène au monde

Voici Vertiia, le premier eVTOL à hydrogène au monde

Vertiia, le premier eVTOL à hydrogène au monde une innovation majeure dans le domaine des transports aériens propres, et de son importance dans l'industrie automobile propre.

Publié le:

Conçu par la société australienne AMSL Aero, le Vertiia est le premier eVTOL à hydrogène au monde. Bien que son premier prototype ait été alimenté par des batteries, grâce à un investissement majeur de 5,43 millions de dollars de l’Agence australienne pour les énergies renouvelables, l’entreprise a orienté son projet d’eVTOL vers l’hydrogène.

Le modèle à hydrogène du Vertiia eVTOL, désormais modulaire, est prêt à transporter jusqu’à cinq occupants ou du fret, avec une capacité de charge utile de 500 kg. L’entreprise envisage également de l’utiliser comme véhicule d’urgence, en tant qu’ambulance ou pour la lutte contre les incendies, ce qui permettrait de réduire les coûts de 70 % par rapport à un hélicoptère.

Vertiia-eVTOL-hydrogen_use-passengers

Alimenté à l’hydrogène, il offre un temps de ravitaillement de seulement 10 minutes et une autonomie impressionnante de 1 000 kilomètres. Équipé de huit rotors, il peut atteindre une vitesse de 300 km/h, tout comme son prototype alimenté par batterie.

Les diverses utilisations possibles du Vertiia dans des domaines tels que le transport de passagers, le fret, les opérations d’urgence et les interventions de lutte contre les incendies. Cette section mettra en évidence la polyvalence du Vertiia et son potentiel pour révolutionner plusieurs secteurs.

Le Vertiia pourrait réduire significativement les coûts opérationnels par rapport aux méthodes de transport aérien traditionnelles, tout en offrant une solution plus respectueuse de l’environnement.

Vertiia-eVTOL-hydrogen_medical-use
L’objectif d’AMSL Aero est de finaliser le développement et d’obtenir la certification de l’eVTOL, afin de commencer les essais de démonstration en 2025, éventuellement dans son centre d’essais en vol situé dans la région de la Nouvelle-Galles du Sud. La société prévoit de commencer la commercialisation en 2026.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttps://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Articles connexes

L’hydrogène fournira jusqu’à 26 % de la demande d’énergie finale de l’UE en 2050, mais il est peu probable qu’il soit utilisé pour les...

L'hydrogène électrique jouera un rôle essentiel dans la décarbonisation de l'Europe, mais les décideurs politiques ne devraient l'utiliser...

Le moteur à hydrogène révolutionnaire de Hyundai-Kia ne produit aucune émission : il ne pollue pas et n’émet pas de particules

Le stockage de l'hydrogène dans un réservoir pressurisé pour alimenter la pile à combustible d'un véhicule électrique est...

Le potentiel inconnu de Waze – une fonctionnalité surprenante que Google Maps ne possède pas

Waze pourrait être considéré comme la meilleure alternative à Google Maps pour planifier un itinéraire spécifique en voiture....

SOLYCO SOLon, solution photovoltaïque intégrant des panneaux bifaciaux verticaux et des toits verts

Cette initiative est le fruit d'une collaboration entre Solyco, fabricant renommé de panneaux photovoltaïques, et Optigrün, spécialiste de...