Voici les nouveaux moteurs électriques de Renault : sans terre rare, compacts, puissants et à haut rendement

Date:

Avec l'aide de Valeo et de son expertise en la matière, la troisième génération de moteurs électriques de Renault est en phase initiale de développement, donnant naissance à une nouvelle série appelée E7A.

Dans la famille des moteurs synchrones, il existe deux types principaux : les moteurs à aimant permanent et les moteurs à rotor bobiné. Les premiers sont techniquement plus simples, mais nécessitent des aimants en terres rares. Renault travaille sur les seconds, également connus sous le nom de moteurs à excitation externe, depuis 2012, et ce sont eux qui ont alimenté les générations successives de ses voitures électriques.

Si le principe de fonctionnement d’un moteur synchrone à excitation externe est le même que celui des moteurs à aimants permanents, dans ce cas, le rotor est constitué de bobines de cuivre qui, alimentées par un courant, se transforment en électro-aimants et n’ont donc pas besoin d’aimants permanents ni des terres rares qui les composent.

Le nouveau moteur électrique de Renault
Le nouveau moteur électrique de Renault est développé en partenariat avec Valeo.

L’E7A est la troisième génération de moteurs électriques de Renault.

Le Groupe Renault va plus loin dans la technologie en développant un moteur innovant, plus puissant et plus efficace, qui ne fait pas appel aux terres rares. Cette nouvelle génération a été créée en partenariat avec Valeo, qui apporte son expertise en matière de stator. Le moteur, appelé E7A, est en phase de développement de prototypes et devrait être lancé sur le marché en 2027.

Il en résultera un moteur électrique plus compact et plus respectueux de l’environnement. En 2021, ce qui a commencé par une mise en commun de l’expertise entre le constructeur et l’équipementier s’est transformé en une collaboration étroite où chacun a apporté sa pierre à l’édifice. Le Groupe Renault est responsable du développement du rotor et Valeo du stator, associant ainsi ses compétences en matière de technologie et de production. Les travaux déjà engagés sont actuellement dans une phase d’affinage de la technologie.

Le nouveau moteur électrique de Renault
Bobinage d’un moteur 6AM sur le site de Cléon, où seront produits les moteurs électriques E7A en 2027.

Plus petit, plus puissant et plus durable

En 2012, Renault a ouvert la voie à l’introduction de moteurs synchrones à excitation externe dans les véhicules de série avec le lancement de ZOE, ce qui lui a permis de créer une architecture complète pour le nouveau moteur E7A. Cette architecture a permis de réduire la taille du moteur jusqu’à 30 %, tout en conservant une puissance similaire à celle des moteurs actuels de la Mégane E-Tech électrique et du Scenic E-Tech électrique. En outre, la mise en œuvre d’une technologie de rotor sans terres rares a contribué à une réduction de 30 % de l’empreinte carbone.

Cette nouvelle génération de moteurs aura également un impact significatif sur la réduction des temps de charge des batteries puisque le système sera conçu pour fonctionner sous 800 volts au lieu des 400 volts actuels. De plus, le stator Valeo contribuera à l’augmentation de la puissance et de l’efficacité. Ainsi, le moteur E7A pourra générer jusqu’à 200 kW, fournissant ainsi plus de puissance sans augmenter la consommation d’électricité. De plus, il utilisera la technologie de la fourche, qui permet d’augmenter la densité de cuivre, une spécialité que Valeo perfectionne depuis 2010.

Le moteur est actuellement à un stade précoce de développement. Renault a fixé un certain nombre d’étapes à franchir avant qu’il ne soit produit en série. La production à grande échelle de ce moteur de dernière génération devrait débuter à l’usine de Cléon du Groupe Renault d’ici la fin de l’année 2027.

E7A, the “next gen” electric motor developed by Renault and Valeo | Renault Group
Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttp://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Articles connexes

Comment la voiture électrique réduit les revenus du gaz et du charbon pour le soutien du réseau électrique

Avec l'augmentation rapide des voitures électriques (VE) sur les routes, un changement majeur s'opère dans la manière dont...

Un nouveau processus de recyclage du polystyrène pourrait révolutionner l’industrie

Le polystyrène, couramment utilisé pour les emballages alimentaires et les produits de consommation, est l'un des plastiques les...

L’Union Européenne envisage des tarifs douaniers de 30 % sur les voitures électriques chinoises

L'essor de l'industrie chinoise pousse le monde occidental à adopter des politiques commerciales de plus en plus protectionnistes....

Les véhicules électriques freinent la croissance de la demande d’essence : un changement majeur en vue

Selon un récent rapport de la consultante Wood Mackenzie, la demande de gasoline devrait augmenter d'environ 340 000...