jeudi, avril 18, 2024
AccueilAuto & MotoUne mise à jour majeure pour la voiture électrique la moins chère...

Une mise à jour majeure pour la voiture électrique la moins chère de Citroën pour doubler l’autonomie, la puissance et la vitesse

L’émergence de la mobilité électrique a donné lieu à des formats de déplacement urbains inédits. Dans les grandes villes, les véhicules électriques de toutes tailles et formes sont courants, mais un modèle a particulièrement marqué les esprits : l’AMI de Citroën. En 2020, Citroën a franchi un nouveau cap en proposant l’AMI, une voiture électrique urbaine à la fois pratique et économique. Même si elle n’est pas destinée à devenir la voiture électrique la plus prisée du monde, elle remplit parfaitement son rôle. Selon des sources françaises, Citroën étudierait une version plus puissante avec une autonomie accrue pour l’avenir.

Actuellement, l’AMI est classée dans la catégorie L6e en termes de réglementation. Cela désigne les quadricycles électriques légers ayant une puissance maximale de 6 kW et une vitesse de pointe limitée à 45 km/h. Ainsi, l’AMI est conçue pour circuler essentiellement en milieu urbain ou dans des zones interurbaines où les limites de vitesse n’excèdent pas 90 km/h. Cette catégorie représente une niche commerciale sous-exploitée par les marques, mais Stellantis a su voir le potentiel en proposant des modèles alternatifs tels que l’Opel Rocks ou le plus récent FIAT Topolino, qui sont tous basés sur le concept AMI.

Citroën AMI avant
La particularité de l’AMI réside dans le fait qu’elle peut être conduite avec un simple permis AM et par des conducteurs âgés de 15 ans et plus.

Selon les informations de L’Argus, Citroën envisagerait d’accroître les performances de l’AMI afin de la faire entrer dans la catégorie L7e. Cette dernière comprend également des quadricycles légers électriques, mais avec des spécifications techniques permettant une puissance continue de 12 kW et une puissance maximale de 25 kW, ainsi qu’une vitesse de pointe de 80 km/h. Si l’AMI évolue vers cette catégorie, elle pourra rivaliser avec d’autres modèles bien connus tels que le XEV Yoyo ou le Microlino.

En outre, cette amélioration des performances irait de pair avec une augmentation de l’autonomie de la batterie. Grâce à l’utilisation de la batterie Opel Rocks e-Xtreme, la capacité de la batterie de l’AMI passerait de 5,5 kWh à 10 kWh, ce qui pourrait permettre une autonomie officielle dépassant largement les 100 kilomètres. Il est toutefois important de noter que l’autonomie réelle d’une voiture électrique dépend de nombreux facteurs et n’est pas directement proportionnelle à la taille de la batterie. Quoi qu’il en soit, cette nouvelle configuration rendrait l’AMI plus polyvalente et lui permettrait de circuler sur des routes à plus grande vitesse.

Il convient de préciser que Citroën n’a pas encore confirmé officiellement ces changements. L’AMI restera vraisemblablement le modèle le plus abordable de sa gamme de voitures électriques. Son concept a séduit de nombreux acheteurs en Europe, bien que, en Espagne, elle soit principalement utilisée comme véhicule d’autopartage. Si la version améliorée voit le jour, il est probable qu’elle nécessitera un permis de conduire différent de celui actuellement requis. Actuellement, le Citroën AMI peut être conduit par des conducteurs âgés de 15 ans et plus, titulaires d’un permis de conduire de catégorie AM pour cyclomoteurs.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttps://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Top Infos

Coups de cœur