AccueilÉnergieNorthvolt dévoile une batterie au sodium haute performance moins chère que les...

Northvolt dévoile une batterie au sodium haute performance moins chère que les LFP

Alors que la Chine est le moteur mondial du développement des batteries, en Europe, la société suédoise Northvolt vient d'annoncer une avancée technologique majeure qui pourrait changer l'industrie.

Publié le:

La Chine est reconnue mondialement comme le leader dans le développement et la production de batteries pour véhicules électriques. Les entreprises majeures du secteur, telles que CATL et BYD, sont basées dans ce pays et dominent le marché. En effet, des millions de voitures à travers le monde utilisent leurs batteries au lithium-ion et lithium-ferrophosphate. Cependant, c’est en Suède que se trouve Northvolt, l’entreprise la plus importante d’Europe dans ce domaine. Après des années de développement, Northvolt vient de dévoiler une batterie au sodium-ion, promettant d’être la solution au problème élevé du coût des véhicules électriques.

En Europe, et dans une grande partie du monde, la transition vers la mobilité électrique est un objectif clé. Toutefois, le coût des véhicules reste un obstacle majeur à cette expansion. En Europe, de nombreux conducteurs ne peuvent pas se permettre d’acheter une voiture électrique, principalement à cause du prix élevé des batteries. Bien que les prix aient diminué ces dernières années, le coût d’un véhicule électrique reste significativement supérieur à celui d’un véhicule à moteur à combustion. Une solution est nécessaire, et Northvolt semble l’avoir trouvée.
Le sodium pourrait être la clé pour surmonter plusieurs inconvénients des batteries actuelles.

Batteries axées sur les systèmes de stockage

Les alternatives aux batteries au lithium, telles que les batteries NCM (nickel-manganèse-cobalt) et LFP (lithium ferro phosphate), sont depuis longtemps l’objet de spéculation. Bien que les batteries à l’état solide soient perçues comme la prochaine grande avancée, promettant des autonomies de près de 1 000 kilomètres, elles restent pour l’instant plus une promesse qu’une réalité. Ces dernières années, le sodium a émergé comme un minerai particulièrement prometteur pour le développement de batteries performantes à coût de production réduit. La recherche dans ce domaine a fait d’importants progrès.

La Chine a été le pays le plus actif dans ce domaine, avec CATL annonçant il y a quelques mois que son développement serait bientôt mis en production. Aujourd’hui, c’est au tour de Northvolt, l’entreprise européenne, de faire une annonce similaire avec une nouvelle batterie plus sûre, moins chère et plus performante. La batterie dévoilée par Northvolt présente la meilleure densité énergétique de sa catégorie, soit plus de 160 Wh/kg. Elle est plus durable et plus rentable à produire que les batteries les plus couramment utilisées actuellement. Elle offre également un degré de sécurité plus élevé, avec une meilleure résistance en cas d’accident ou de dommage.

Cette batterie utilise une anode en carbone dur et une cathode en blanc de Prusse, sans lithium, nickel, cobalt, ni graphite – des éléments difficiles à extraire et à traiter. Cependant, pour l’instant, la première génération de ces nouvelles batteries prometteuses est destinée aux systèmes de stockage d’énergie. Dans les générations suivantes, dont la date n’est pas encore annoncée, Northvolt se concentrera sur l’amélioration de la densité et des performances, afin qu’elles puissent être utilisées dans des véhicules électriques moins chers et plus rentables.

Les nouvelles batteries ont été développées en collaboration avec Altris. Un autre avantage est la réduction de la dépendance vis-à-vis de la Chine, premier fournisseur mondial de lithium. Northvolt a opté pour un approvisionnement local en matériaux, favorisant ainsi l’augmentation de la production régionale. Les deux entreprises soulignent les nombreuses applications potentielles de leurs batteries. Grâce à leur faible coût et à leur sécurité en cas de chaleur extrême, les batteries au sodium pourraient être une excellente solution de stockage d’énergie pour des marchés émergents tels que l’Inde, le Moyen-Orient et l’Afrique.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttps://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Articles connexes

L’hydrogène fournira jusqu’à 26 % de la demande d’énergie finale de l’UE en 2050, mais il est peu probable qu’il soit utilisé pour les...

L'hydrogène électrique jouera un rôle essentiel dans la décarbonisation de l'Europe, mais les décideurs politiques ne devraient l'utiliser...

Des voitures solaires qui se rechargent en roulant : cette usine allemande a réalisé l’impossible

De plus en plus de constructeurs automobiles cherchent à rendre l'utilisation des véhicules durable, la première alternative étant...

Les panneaux solaires, un outil inattendu contre la sécheresse : révolution climatique en cours

Après tant d'années d'utilisation des panneaux solaires, nous avons découvert qu'ils étaient capables de faire quelque chose avec...

SOLYCO SOLon, solution photovoltaïque intégrant des panneaux bifaciaux verticaux et des toits verts

Cette initiative est le fruit d'une collaboration entre Solyco, fabricant renommé de panneaux photovoltaïques, et Optigrün, spécialiste de...