Mystère dans les signaux provenant de l’univers, et le grand télescope de la Chine aide à résoudre le problème

Date:

Les sursauts radio rapides (FRB) sont un phénomène astrophysique qui concentre une quantité d’énergie supérieure à celle émise par le Soleil en un an.

Ces sursauts radio rapides se manifestent par une impulsion radio fugace d’une durée moyenne de quelques millisecondes. Il convient de noter que les FRB peuvent se produire en une seule fois, se répéter de manière aléatoire ou apparaître selon un calendrier prévisible.

Jusqu’à présent, il a été difficile de déchiffrer l’origine de ces sursauts radio rapides. Toutefois, il est probable que cette énigme trouvera bientôt une réponse. Ceci, grâce à l’émergence d’un énorme ensemble de données qui pourrait offrir de nouvelles informations sur ce phénomène.

En quelques semaines, plus de 1 600 nouveaux signaux ont été détectés et attribués à l’une des sources de FRBs les plus étudiées, ce qui a conduit à écarter l’une des principales hypothèses sur l’origine de ce phénomène.

Dans ce sens, il y a eu plusieurs spéculations sur l’origine des FRBs : trous noirs, étoiles à neutrons, supernovae, particules exotiques et même intelligence extraterrestre.

Cependant, parmi tous les suspects, ce sont les magnétars, des étoiles compactes dotées de champs magnétiques puissants, qui ont été le plus largement attribués à leur formation. Cette hypothèse s’est renforcée après la détection récente dans notre galaxie d’un magnétar d’où émanaient des signaux similaires à ceux associés aux FRBs.

Bien que cela puisse constituer un verdict définitif sur l’origine des FRBs, une nouvelle étude a rapidement écarté cette hypothèse. Un groupe d’astronomes a utilisé le télescope sphérique de cinq cents mètres d’ouverture (FAST) en Chine pour analyser de près l’une des sources les plus connues de FRBs.

Il s’agit de FRB 121102, le premier signal répétitif découvert et qui s’est récemment avéré être beaucoup plus actif qu’on ne le pensait. Après une observation de près de 60 heures sur 47 jours de la source, un nombre de 1 652 sursauts a été détecté.

Ce résultat reflète une augmentation remarquable de la manifestation des FRBs, qui depuis leur découverte en 2012 avaient enregistré 347 sursauts. Grâce à la collecte de ces nouvelles salves, il est possible que, dans un avenir proche, le mystère des FRBs soit percé.

À cet égard, l’auteur de l’étude, Bing Zhang, a déclaré : “Le vaste ensemble de sursauts a permis à notre équipe d’affiner l’énergie caractéristique et la distribution de l’énergie des FRB comme jamais auparavant, ce qui jette une nouvelle lumière sur la force motrice de ces phénomènes mystérieux”.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttp://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Articles connexes

Les véhicules électriques freinent la croissance de la demande d’essence : un changement majeur en vue

Selon un récent rapport de la consultante Wood Mackenzie, la demande de gasoline devrait augmenter d'environ 340 000...

Prix du gaz : nouvelle hausse des factures en juin 2024

Les consommateurs de gaz en France doivent se préparer à une nouvelle hausse des prix en juin 2024....

Découvrez le top des smartphones 2024 : Les modèles qui redéfinissent la technologie mobile!

Le monde de la téléphonie mobile évolue à grands pas et chaque année, la concurrence entre les marques...

Éliminez les bugs de votre Google Pixel : Méthodes efficaces pour une meilleure utilisation

Les téléphones Google ont la particularité d'avoir une version d'Android plus propre que le reste des marques, car...