AccueilAuto & MotoLes premières photos de la nouvelle Renault 5 électrique la marque...

Les premières photos de la nouvelle Renault 5 électrique la marque ouvrent la porte du site de production du prototype secret

Les premières photos espions de la nouvelle Renault 5 ont obligé la marque au Rombo à bouger. La firme française a décidé d’ouvrir les portes de l’un des bâtiments les plus secrets de tout le Technocentre situé à Guyancourt. La section du centre de production de prototypes montre où et comment sont créées les unités d’essai.

Toutes les marques, y compris Renault, savent que leurs prototypes camouflés feront l’objet de l’attention des photographes dès qu’ils sortiront dans les rues pour des essais publics. La nouvelle Renault 5 a été surprise la semaine dernière lors de ses premiers essais, l’un des modèles les plus importants de l’année et aussi pour la société française qui, depuis qu’elle a été annoncée avec le concept car correspondant, a attiré toute l’attention pour sa reproduction fidèle des formes et du design du modèle des années 70.

Les premières photos d’espionnage ont impressionné Renault qui, pour la première fois, a ouvert les portes de l’une de ses sections les plus secrètes, dans laquelle il faut laisser son téléphone portable dans un casier et à laquelle on accède à l’aide d’une carte d’identité et d’une tenue presque semblable à celle d’une salle d’opération. Le successeur de la Renault ZOE, connu en interne sous le nom de “B1316”, est à un stade de développement très avancé, un modèle dont seuls 60 prototypes ont été construits sur une chaîne de montage très différente de celle des modèles de série.

Renault démontre la production artisanale des prototypes de la R5 électrique
Les prototypes de la nouvelle Renault 5 sont fabriqués comme dans un “bloc opératoire”.

Ce laboratoire, appelé CRP, est situé au Technocentre de Guyancourt avant que le modèle ne soit dévoilé et n’entre dans les chaînes de montage de l’usine de Douai, également en France. C’est sur ce site, l’un des plus secrets, que sont installés tous les nouveaux systèmes embarqués de ces unités, qui font déjà l’objet d’un processus de validation, y compris le système de production qui sera ensuite transféré à l’usine de Douai, où l’on vérifiera, entre autres, l’ajustement entre les pièces.

Pour l’instant, les premiers prototypes sont chargés de valider le fonctionnement des différents systèmes, mais les “Vehicle Check” montrés sur ces images sont déjà en production avec des spécifications de série qui seront sur les routes européennes dans les prochains mois pour vérifier l’interaction parfaite des systèmes, de la propulsion aux équipements de contrôle dynamique, en passant par la charge des batteries, le refroidissement et la climatisation.

La nouvelle Renault 5, qui sera commercialisée à l’été 2024, a encore un long processus de développement devant elle, mais on sait déjà que la marque proposera un moteur électrique de nouvelle génération baptisé “ePT 100”, d’une puissance maximale de 136 ch. Une seule version associée à une batterie à deux niveaux de capacité, 40 kWh et 50 kWh, avec laquelle elle aura une autonomie maximale de 450 kilomètres en une seule charge. Le constructeur a également confirmé qu’il s’agira du premier modèle de sa catégorie avec recharge bidirectionnelle, ainsi qu’une variante plus sportive qui est également en cours de développement, le tout pour moins de 25 000 euros.

Les prototypes de la nouvelle Renault 5 sont fabriqués comme dans un

L’Alpine A290 sera la version haut de gamme, l’équivalent d’une R5 Turbo. Son châssis fortement remanié bénéficiera du moteur électrique de 220 ch et de la batterie de 60 kWh de la Mégane E-Tech, une configuration qui en fera une fusée de poche avec une autonomie de près de 500 kilomètres. Sans doute l’une des voitures électriques les plus séduisantes de son segment, une hot-hatch de nouvelle génération mais qui ne sera pas aussi bon marché que la R5 moderne : son prix sera plutôt de l’ordre de 40 000 euros.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttps://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Top Infos

Coups de cœur