Ce SUV peut être électrique ou hybride rechargeable, ce qui lui permet de se conduire comme une voiture de tourisme

Date:

Il s'agit de l'un des SUV les plus spéciaux du marché en raison de sa conception initiale. Il a été conçu comme un véhicule électrique, mais il peut désormais être un "hybride rechargeable" avec une configuration très particulière.

Le marché des SUV est riche en options : différentes tailles, différents moteurs, différentes esthétiques, etc. Cependant, il y a un SUV qui se démarque par son parcours atypique. Initialement, c’était un SUV entièrement électrique qui, quelques mois après, a été transformé en “hybride rechargeable”, selon la terminologie de la marque. En réalité, c’est l’une des rares voitures électriques à autonomie étendue disponibles, ce qui signifie que le moteur thermique qui accompagne la motorisation électrique ne propulse pas directement les roues. Il s’agit du Mazda MX-30.

Le Mazda MX-30 est un SUV de taille moyenne de 4,40 mètres de long qui, lors de sa commercialisation en 2020, n’était disponible qu’en version purement électrique. Il est désormais disponible en version R-EV, dotée d’un groupe motopropulseur hybride rechargeable unique et d’une batterie qui lui confère une autonomie de 85 km en mode électrique. L’écolabel de la voiture est “0 émission”.

Esthétiquement, le Mazda MX-30 est très bien conçu

La particularité de cet hybride est que les roues sont toujours entraînées par un moteur électrique, mais il y a aussi un moteur thermique qui agit comme un générateur d’énergie électrique et recharge la batterie. Plus intéressant encore, le moteur à essence est un moteur rotatif, avec une seule chambre de combustion à l’intérieur de laquelle tourne un rotor en forme de triangle équilatéral. Le dernier modèle Mazda à utiliser un tel moteur était la voiture de sport RX-8, mais dans ce cas, il entraînait directement les roues.

Sur le plan esthétique, il est difficile de juger car cela relève du goût personnel. Toutefois, il est évident que Mazda a réussi à adapter son langage de design à ce SUV électrique, le rapprochant de la Mazda CX-30 sur certains points, ce qui est généralement perçu comme une réussite.

La Mazda MX-30 offre une puissance de 145 ch (électrique) ou 170 ch (hybride rechargeable).

Le Mazda MX-30 mesure 4395 mm de long, 1795 mm de large et 1555 mm de haut. Il se situe dans le segment le plus concurrentiel, avec le plus grand nombre d’alternatives. Cependant, ce modèle japonais a de nombreux atouts qui peuvent le distinguer de ses rivaux. Il présente notamment des caractéristiques distinctives, comme l’ouverture de ses portes arrière de type “suicide”, rappelant un modèle emblématique de la marque, la Mazda RX-8. Mais il y a d’autres similitudes que nous aborderons plus loin.

Quels sont les moteurs disponibles dans la Mazda MX-30 ?

Pour distinguer les deux motorisations disponibles (hybride rechargeable et 100 % électrique), il faut se référer aux emblèmes apposés sur la carrosserie, qui font référence au moteur thermique de la version électrifiée.

Les portes précédemment mentionnées ouvrent sur un intérieur qui comporte de nombreux éléments distinctifs, comme l’utilisation de liège sur certaines parties de la console centrale. Au centre du tableau de bord, un écran dédié à l’infodivertissement trône, tandis qu’en dessous, le module traditionnel de contrôle de la climatisation a été remplacé par un nouvel écran tactile de 7 pouces.

Ailleurs, la plupart des autres éléments sont familiers à ceux qui connaissent les modèles japonais, en particulier à l’avant. La banquette arrière, en revanche, présente plusieurs spécificités. D’abord, l’accès se fait par une petite porte de type “suicide”, laissant un espace d’entrée assez restreint. De plus, l’espace pour les jambes n’est pas très généreux, limitant le confort des passagers. Enfin, les vitres arrière ne s’abaissent pas, seules celles de l’avant peuvent être ouvertes.

Le principal point à améliorer sur la Mazda MX-30 est l’espace limité à l’arrière.

Pour conclure sur l’intérieur, le coffre du Mazda MX-30 offre un volume de 366 litres, quelle que soit la motorisation choisie. De plus, la banquette arrière peut être rabattue pour offrir une capacité maximale de 1 155 litres.

Comme mentionné précédemment, la mécanique de cette voiture est particulière, surtout pour la Mazda MX-30 e-Skyactiv R-EV, qui est une électrique à prolongateur d’autonomie, bien que la marque la désigne comme hybride rechargeable. Elle est équipée d’un système électrique délivrant une puissance de 127 kW (170 ch) et un couple maximal de 260 Nm, transmis aux roues avant. Il est alimenté par une batterie de 17,8 kWh, rechargeable sur secteur ou par l’électricité produite par un moteur rotatif Wankel de 75 ch. Cette version offre une autonomie électrique de 85 km grâce à la batterie, extensible à 600 km avec les 50 litres d’essence du réservoir. Cette version bénéficie de l’étiquette ZERO de la DGT.

L’alternative 100 % électrique est plus simple en termes de conception. Elle est équipée d’un moteur électrique monté à l’avant, alimenté par une batterie de 35,5 kWh, produisant 108 kW (145 ch) et un couple de 270 Nm. Elle offre une autonomie d’environ 200 km selon le cycle WLTP.

La Mazda MX-30 est disponible  à partir de 38 250 € pour les deux motorisations. Ce prix correspond à la finition de base Prime-Line, en couleur Blanc Céramique, avec des jantes de 18 pouces et un intérieur en tissu noir. Cette égalité de prix se retrouve pour le second niveau de finition, Exclusive-Line. Pour les trois autres niveaux, la version à autonomie étendue est légèrement plus chère.

La Mazda MX-30, qu’elle soit hybride ou électrique

Consommation de carburant et émissions

Mazda annonce une consommation de 1,0 l/100 km, mais ce chiffre n’est pas tout à fait exact. Pour les hybrides rechargeables, le cycle d’homologation permet d’utiliser la totalité de la batterie pour les 100 km testés, de sorte que la consommation de carburant est irréaliste lorsque la batterie est déchargée. Nous ne connaissons pas encore l’efficacité du moteur à essence, mais cette information sera essentielle pour comprendre la viabilité de cette voiture pour les longs trajets.

Performances

La MX-30 R-EV accélère de 0 à 100 km/h en 9,1 secondes, devançant la version électrique d’une demi-seconde. Il ne s’agit pas d’une performance exceptionnelle, mais elle vous permettra de vous déplacer avec une agilité plus que suffisante. La vitesse maximale est de 140 km/h dans les deux cas. Si vous aimez la course, cette vitesse est peut-être un peu trop élevée, mais la plupart des gens la trouveront plus que suffisante dans une voiture de ce type.

Aides à la conduite

La MX-30 R-EV ne dispose pas d’aides à la conduite supplémentaires par rapport à la version électrique. En revanche, elle dispose d’un système de freinage d’urgence qui fonctionne également aux carrefours, d’un système de maintien dans la voie, d’une caméra de recul, d’un affichage tête haute et d’un système de reconnaissance des panneaux de signalisation.

Temps de charge et autonomie

La capacité de la batterie de 17,8 kWh confère à cette Mazda une autonomie de 85 km en mode électrique. Une fois cette distance parcourue, vous pouvez soit utiliser le moteur à combustion interne, soit recharger la batterie à l’électricité. A titre de curiosité, Mazda a ajouté la possibilité d’une recharge rapide en courant continu, ce qui est rare sur les hybrides rechargeables. La puissance maximale est de 36 kW, ce qui permet de recharger la batterie à 80 % en 25 minutes seulement.

Le chargeur embarqué limite la puissance de charge en courant alternatif à 11 kW, ce qui permet une charge complète en 50 minutes environ. Si vous utilisez une prise domestique, avec une puissance de 2,3 kW, le processus prendra environ 8 heures, ce qui est parfait pour quitter la maison le matin avec une batterie complètement chargée.

Le chargeur embarqué est un chargeur bidirectionnel qui vous permet d’alimenter des appareils externes à la voiture. Il délivre une puissance de 1500 W (suffisante pour alimenter un aspirateur standard, par exemple) et la prise se trouve sur le côté du coffre.

Pascal Dalibard
Pascal Dalibardhttp://appel-aura-ecologie.fr
Pascal est un passionné de technologie qui s'intéresse de près aux dernières innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et des gadgets. Il est convaincu que la technologie peut changer le monde de manière positive, mais il est également soucieux de l'impact environnemental de ces produits.

Articles connexes

Les véhicules électriques freinent la croissance de la demande d’essence : un changement majeur en vue

Selon un récent rapport de la consultante Wood Mackenzie, la demande de gasoline devrait augmenter d'environ 340 000...

Prix du gaz : nouvelle hausse des factures en juin 2024

Les consommateurs de gaz en France doivent se préparer à une nouvelle hausse des prix en juin 2024....

Découvrez le top des smartphones 2024 : Les modèles qui redéfinissent la technologie mobile!

Le monde de la téléphonie mobile évolue à grands pas et chaque année, la concurrence entre les marques...

Éliminez les bugs de votre Google Pixel : Méthodes efficaces pour une meilleure utilisation

Les téléphones Google ont la particularité d'avoir une version d'Android plus propre que le reste des marques, car...