Al Dhafra : le plus grand parc solaire du monde vient d’entrer en production

Date:

 

Abu Dhabi a fait un pas de géant dans le domaine des énergies renouvelables avec l’inauguration de la centrale solaire d’Al Dhafra, le plus grand projet d’énergie solaire sur un seul site au monde, d’une capacité de 2 GW. Ce projet monumental, mené par un consortium dirigé par Masdar, comprend des partenaires tels que Abu Dhabi National Energy Company (TAQA), EDF Renewables et JinkoPower.

Des chiffres impressionnants de production et de durabilité

Située à 35 km d’Abou Dhabi, la centrale est équipée de près de 4 millions de panneaux solaires bifaciaux. Ces panneaux sont capables de produire suffisamment d’énergie propre pour alimenter environ 200 000 foyers, remplaçant ainsi 2,4 millions de tonnes d’émissions de carbone par an. L’électricité produite est achetée par l’entreprise publique Emirates Water and Electricity Company (EWEC).

Contributions économiques et environnementales

Outre son impact sur l’environnement, la centrale a été un moteur de développement économique, créant 4 500 emplois au plus fort de sa construction.

Le PDG de l’EWEC, Othman Al Ali, a exprimé son intention ambitieuse de commander le développement de 1 GW de nouveaux projets d’énergie solaire chaque année au cours de la prochaine décennie à Abu Dhabi.

Cet effort fait partie d’un plan stratégique visant à accélérer la décarbonisation de la production d’énergie et à positionner les Émirats arabes unis en tant que leader mondial de l’énergie solaire, contribuant ainsi au développement et à la diversification économiques du pays en vue d’atteindre son objectif de zéro émission nette.

Innovation et records dans l’industrie solaire

La centrale se distingue non seulement par son ampleur, mais aussi par son efficacité et sa rentabilité. TAQA détient 40 % du projet, tandis que les autres partenaires en possèdent chacun 20 %.

En mai 2020, le projet a attiré l’attention du monde entier en remportant un appel d’offres avec une offre de 4,97 AED par kWh, à l’époque le prix le plus bas au monde. Masdar a ensuite annoncé une nouvelle réduction du tarif après la clôture financière, le fixant à 4,85 AED par kWh.

Ouvrir la voie à de futures initiatives

L’inauguration de la centrale, effectuée par le cheikh Hazza Bin Zayed Al Nahyan, gouverneur adjoint d’Abou Dhabi, a eu lieu avant la COP28 des Nations unies, un événement que les Émirats arabes unis accueilleront à la fin de l’année 2023. Ce projet ne symbolise pas seulement une étape importante dans la production d’énergie renouvelable, mais crée également un précédent et une vision pour les initiatives futures dans la région et dans le monde.

Via www.ewec.ae

Stéphane Bourgeois
Stéphane Bourgeois
Stéphane a commencé à écrire il y a quelques années, explorant des sujets tels que les dernières technologies numériques, l'impact environnemental des industries et les dernières découvertes scientifiques. Son objectif est de partager des informations claires et accessibles pour aider les lecteurs à mieux comprendre le monde qui les entoure.

Articles connexes

Comment la voiture électrique réduit les revenus du gaz et du charbon pour le soutien du réseau électrique

Avec l'augmentation rapide des voitures électriques (VE) sur les routes, un changement majeur s'opère dans la manière dont...

Un nouveau processus de recyclage du polystyrène pourrait révolutionner l’industrie

Le polystyrène, couramment utilisé pour les emballages alimentaires et les produits de consommation, est l'un des plastiques les...

L’Union Européenne envisage des tarifs douaniers de 30 % sur les voitures électriques chinoises

L'essor de l'industrie chinoise pousse le monde occidental à adopter des politiques commerciales de plus en plus protectionnistes....

Les véhicules électriques freinent la croissance de la demande d’essence : un changement majeur en vue

Selon un récent rapport de la consultante Wood Mackenzie, la demande de gasoline devrait augmenter d'environ 340 000...