AccueilActualitésChrome met à jour l'avertissement Incognito pour admettre que Google traque les...

Chrome met à jour l’avertissement Incognito pour admettre que Google traque les utilisateurs même en mode “privé”

Un avertissement a été ajouté à Chrome Canary à la suite du règlement par Google d'un recours collectif concernant Incognito.

Publié le:

Google met à jour l’avertissement relatif au mode Incognito de Chrome afin de préciser que Google et les sites web gérés par d’autres entreprises peuvent toujours collecter vos données dans le mode semi-privé du navigateur web.

Cette modification intervient alors que Google s’apprête à régler un recours collectif qui l’accuse de violations de la vie privée liées au mode “Incognito” de Chrome. L’avertissement a été récemment ajouté à Chrome Canary, une version de nuit destinée aux développeurs. L’avertissement semble répondre directement à l’une des plaintes du procès, à savoir que l’avertissement du mode Incognito n’indique pas clairement que Google collecte des données sur les utilisateurs du mode privé.

De nombreuses personnes averties savent déjà que si les modes privés des navigateurs web empêchent le stockage de certaines données sur votre appareil, ils n’empêchent pas le suivi par les sites web ou les fournisseurs d’accès à l’internet. Mais beaucoup d’autres personnes ne comprennent pas exactement ce que fait le mode Incognito, de sorte que l’avertissement plus spécifique pourrait aider à éduquer les utilisateurs.

Le nouvel avertissement affiché dans Chrome Canary lorsque vous ouvrez une fenêtre incognito indique : “Vous êtes passé en mode Incognito. Les autres utilisateurs de cet appareil ne verront pas votre activité, ce qui vous permet de naviguer en toute confidentialité. Cela ne change rien à la manière dont les données sont collectées par les sites web que vous visitez et les services qu’ils utilisent, y compris Google”. La formulation peut être interprétée comme faisant référence aux sites web de Google et aux sites web de tiers, y compris les sites web de tiers qui utilisent les services publicitaires de Google.

À la date d’aujourd’hui, le nouvel avertissement ne figurait pas encore dans les versions développeur, bêta et stable de Chrome. Il ne l’était pas non plus dans Chromium. La modification de Canary a été signalée précédemment par MSPowerUser.

Vous pouvez désormais naviguer en privé “la bonne blague”

Le mode Incognito de la version stable de Chrome indique toujours : “Vous êtes passé en mode Incognito. Vous pouvez désormais naviguer en privé, et les autres utilisateurs de cet appareil ne verront pas votre activité.” Parmi les autres changements, l’avertissement Canary remplace “naviguer en privé” par “naviguer de manière plus privée”.

Les avertissements “stable” et “canarien” indiquent tous deux que votre activité de navigation peut toujours être visible par “les sites web que vous visitez”, “votre employeur ou votre école” ou “votre fournisseur d’accès à Internet”. Toutefois, seul l’avertissement Canary précise que le mode Incognito “ne modifie pas la manière dont les données sont collectées par les sites web que vous visitez et les services qu’ils utilisent, y compris Google”.

L’ancien et le nouvel avertissement précisent tous deux que le mode “Incognito” empêche Chrome de sauvegarder l’historique de navigation, les cookies, les données des sites et les informations saisies dans les formulaires, mais que “les téléchargements, les signets et les éléments de la liste de lecture seront sauvegardés”. Les deux avertissements renvoient à cette page, qui fournit plus de détails sur le mode Incognito.

Nous avons demandé à Google quand l’avertissement serait ajouté au canal stable de Chrome et si ce changement était imposé par le règlement en cours du recours collectif sur la protection de la vie privée ou s’il y était lié. Google n’a pas fourni de réponses précises, mais a fait la déclaration suivante : “Nous sommes heureux de résoudre cette affaire que nous contestons depuis longtemps et de fournir aux utilisateurs encore plus d’informations sur le mode Incognito. Le mode Incognito de Chrome continuera à donner aux utilisateurs la possibilité de naviguer sur Internet sans que leur activité soit enregistrée dans leur navigateur ou sur leur appareil.

Le litige devant le tribunal de district des États-Unis pour le district nord de la Californie a débuté en juin 2020. Le 26 décembre 2023, Google et les plaignants ont annoncé qu’ils étaient parvenus à un règlement qu’ils prévoyaient de présenter au tribunal pour approbation dans les 60 jours. Un procès avec jury était précédemment prévu pour le 5 février.

Poursuite judiciaire : Google n’a pas divulgué le suivi

Une quatrième plainte modifiée déposée en mars 2023 fait état de violations de la loi fédérale sur les écoutes téléphoniques, de la loi californienne sur l’atteinte à la vie privée, de la loi californienne sur l’accès aux données informatiques et la fraude, et de la loi californienne sur la concurrence déloyale. Elle allègue également une atteinte à la vie privée, une intrusion dans l’intimité et une rupture de contrat.

Les règles de confidentialité de Google, les “contrôles” de confidentialité et l'”écran Incognito” affirment tous faussement que les utilisateurs peuvent empêcher la collecte de données par Google en utilisant le “mode de navigation privée””, indique l’action en justice. Les plaignants décrivent les promesses de l’écran Incognito actuel en ces termes :

Sur la base de ces déclarations de Google, tout au long de la période visée par le recours, les plaignants et les membres du recours s’attendaient raisonnablement à ce que Google ne collecte pas leurs données lorsqu’ils étaient en mode “Incognito”. Ils ont raisonnablement compris que “Vous êtes passé en mode Incognito” et “Vous pouvez maintenant naviguer en privé” signifiaient qu’ils pouvaient naviguer en privé, sans que Google ne continue à les suivre et à collecter leurs données.

Google aurait pu indiquer sur cet écran Incognito qu’il suivrait les utilisateurs et collecterait leurs données pendant leur navigation privée, mais il ne l’a pas fait. Au lieu de cela, Google a inclus des représentations destinées à assurer aux utilisateurs qu’ils étaient “passés incognito” et qu’ils pouvaient “naviguer en privé”, à quelques exceptions près, mais aucune de ces représentations n’a révélé les pratiques de Google en matière de suivi et de collecte de données lorsque les utilisateurs se trouvaient en mode de navigation privée.

L’action en justice poursuit en affirmant que “le code de Google continue d’envoyer l’historique de navigation de l’utilisateur et d’autres données directement aux serveurs de Google pendant les sessions de navigation privée des utilisateurs”, que “la session n’est pas du tout ‘privée'” et que “d’autres personnes utilisant cet appareil peuvent l’utiliser à d’autres fins”, et que “les autres personnes qui utilisent cet appareil” sauront toujours ce que les utilisateurs précédents ont fait par le biais de publicités ciblées diffusées par Google sur la base de l’activité de navigation qui a eu lieu pendant la “navigation privée””, et que les activités des utilisateurs “sont visibles pour Google, qui continue à suivre les utilisateurs, à intercepter leurs communications et à collecter leurs données lorsqu’ils sont en mode

Incognito et dans d’autres modes de “navigation privée. “

“Ce qui est manifestement absent de l’écran Incognito et de toute autre représentation de Google, c’est la divulgation du fait que Google continue de suivre les utilisateurs lorsqu’ils sont en mode de navigation privée”, indique le procès. “Rien dans les règles de confidentialité de Google ou dans l’écran Incognito ne laisse penser aux utilisateurs que Google continue à les surveiller en permanence pendant la navigation privée et à vendre leur historique de navigation et leurs communications à d’autres tiers. En fait, lorsque les règles de confidentialité et l’écran “Incognito” sont lus ensemble, l’utilisateur arrive nécessairement à la conclusion opposée”.

Google renvoie aux règles de confidentialité et aux outils pour développeurs

Google affirme que les plaignants “ont consenti à ce que Google reçoive et utilise les informations en question (indépendamment du fait qu’ils utilisaient le mode Incognito de Chrome ou le mode de navigation privée d’un autre navigateur)”. Google a déclaré que sa politique de confidentialité, à laquelle les utilisateurs consentent lorsqu’ils créent leur compte, “indique que Google reçoit les informations en question de ses services installés sur des sites web tiers”.

Les utilisateurs ont également “implicitement consenti à ce que Google reçoive ces informations parce qu’ils savaient que Google recevait de telles informations lorsque les utilisateurs visitaient des sites web utilisant les services de Google”, a déclaré Google.

Google précise que les utilisateurs peuvent utiliser les outils de développement de Chrome, accessibles via le menu Chrome, “ou des fonctionnalités similaires dans d’autres navigateurs pour savoir quels services tiers (y compris les services Google) sont utilisés par les sites web qu’ils visitent et quelles données sont envoyées à ces services”.

Google a également fait valoir que la réception d’informations de la part des utilisateurs est connue du public car elle a été “largement discutée dans les médias et dans d’autres commentaires publics”.

Louise Lamothe
Louise Lamothe
Bibliophile et accro aux infos en tout genre, Louise aime partager ses découvertes aux travers de ses articles.

Articles connexes

L’hydrogène fournira jusqu’à 26 % de la demande d’énergie finale de l’UE en 2050, mais il est peu probable qu’il soit utilisé pour les...

L'hydrogène électrique jouera un rôle essentiel dans la décarbonisation de l'Europe, mais les décideurs politiques ne devraient l'utiliser...

L’adoption des voitures électriques est lente, mais les perspectives sont favorables

Cette année, les gros titres sur les véhicules électriques (VE) ont été lamentables. Alors que le monde se...

Des voitures solaires qui se rechargent en roulant : cette usine allemande a réalisé l’impossible

De plus en plus de constructeurs automobiles cherchent à rendre l'utilisation des véhicules durable, la première alternative étant...

Stellantis réalise un bénéfice record dans le cadre de la conversion électrique de ses usines

"Les résultats financiers record d'aujourd'hui sont la preuve que nous sommes devenus un nouveau leader mondial dans notre...